Les sanctions occidentales contre Damas touchent d'abord le peuple syrien

Les sanctions occidentales contre Damas touchent d'abord le peuple syrien Source: RT

Sur RT France, Idriss Jazaïry, rapporteur spécial du Conseil des droits de l'homme de l'Onu, explique les effets négatifs des sanctions européennes et américaines qui font souffrir les populations les plus vulnérables et pas les élites.

RT France s'est entretenu avec Idriss Jazaïry, rapporteur spécial du Conseil des droits de l'homme de l'Onu sur l'impact négatif des sanctions appliquées sans résolution du Conseil de sécurité à son retour de Damas. Selon ses observations, les sanctions internationales à l'encontre de la Syrie exacerbent la crise humanitaire dans le pays. Dans son rapport, le rapporteur spécial estime qu'il est «important de tenir compte de la situation humanitaire extrêmement difficile dans laquelle est plongée la population syrienne».

Après le début de la guerre en Syrie, les puissances occidentales, Etats-Unis et Union européenne en tête, ont adopté des sanctions économiques dans le but d'affaiblir le régime de Bachar al-Assad, ciblant notamment les secteurs bancaire et pétrolier.

 

Lire aussi : «La réalité réfutera le storytelling» occidental : l'interview de Bachar el-Assad sur RT

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter