La Défense russe dément avoir intercepté des F-16 israéliens au-dessus du Liban

La Défense russe dément avoir intercepté des F-16 israéliens au-dessus du Liban© Sergei Karpukhin Source: Reuters
Un bombardier russe Soukhoï Su-34 (illustration)

Le ministère russe de la Défense a démenti les informations parues notamment dans la presse israélienne, selon lesquelles des bombardiers Soukhoï Su-34 russes auraient intercepté des avions israéliens F-16 au-dessus du Liban.

«Les bombardiers polyvalents Su-34, qui font partie du groupe aéronaval russe en Syrie, ne sont pas utilisés pour intercepter des cibles aériennes et n’opèrent pas dans l'espace aérien libanais», a déclaré ce 28 mai le ministère russe de la Défense dans un communiqué. «Les informations sur l'interception de deux F-16 israéliens par des Su-34 russes dans l'espace aérien libanais diffusées par un média israélien sont des bêtises d'amateurs», explique encore le ministère, dans un communiqué cité par Sputnik.

C'est un cinglant démenti aux informations rapportées plus tôt par plusieurs médias, notamment israéliens. Cité par le site The Times of Israël, la chaîne Hadashot – qui avait elle-même affirmé s’appuyer sur des informations relayées par des médias libanais et russes – avait rapporté que deux avions F-16 de l’armée de l’Air israélienne avaient été interceptés par des Soukhoï Su-34 au-dessus de la ville libanaise de Tripoli, les contraignant à rebrousser chemin. 

Une vidéo, censée corroborer ces informations, avait été utilisée par ces médias. D’une durée de quelques secondes, les images montrent un avion militaire difficile à identifier et ne fournissent aucun indice quant à la localisation de la scène. 

Lire aussi : Damas et Moscou accusent Israël d'avoir mené des frappes contre une base syrienne près de Homs

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter