Tommy Robinson, fondateur de l'English Defence League, arrêté alors qu'il filmait devant un tribunal

Tommy Robinson, fondateur de l'English Defence League, arrêté alors qu'il filmait devant un tribunal© Facebook Tommy Robinson

Le fondateur de l'English Defence League, Tommy Robinson, s'est filmé pendant près d'une heure devant le tribunal de Leeds le 25 mai, où se tenait selon lui un procès lié au scandale des viols de Telford. Il a ensuite été arrêté par la police.

Comme le rapporte le quotidien britannique The Independent, Tommy Robinson, cofondateur et ex-porte-parole de l'English Defence League, mouvement identitaire britannique souvent classé à l'extrême droite, a été arrêté le 25 mai dernier pour «atteinte à l'ordre public» devant le tribunal de Leeds.

Le militant politique, qui se filmait en direct sur internet depuis l'extérieur du bâtiment, assurait que le procès de plusieurs hommes impliqués dans le scandale pédophile de Telford se tenait à l'intérieur. Cette affaire impliquant, selon la députée de la circonscription de Telford, des victimes «très souvent issues de la classe ouvrière blanche» et des gangs indo-pakistanais, a défrayé la chronique outre-Manche, notamment parce que de nombreux médias ont été accusés de couvrir l'affaire.

Interpellant plusieurs individus sortant du tribunal, on voit Tommy Robinson leur demander : «Comment vous sentez-vous après ce verdict ?» Les hommes lui répondent alors par des injures, visiblement énervés. Rien ne permet néanmoins d'établir avec certitude l'identité de ces individus ou la nature du procès en cours.

Après plus d'une heure de diffusion en direct, des agents de police interviennent et procèdent à l'arrestation de Tommy Robinson pour «atteinte à l'ordre public», ainsi que le montre la vidéo encore disponible sur internet. 

«C'est ridicule ! Je n'ai pas dit un mot, je n'ai rien fait !», s'indigne-t-il alors avant que la vidéo ne s’interrompe. Des images tournées au même moment par d'autres personnes témoignent également de l'arrestation.

Dans les heures qui ont suivi, l'arrestation de cette personnalité sulfureuse a agité les réseaux sociaux. Par un message posté sur sa page Facebook, Tommy Robinson a expliqué ne pas pouvoir commenter ces événements à cause de mesures prises par la justice pour limiter la diffusion d'informations relatives à cette affaire – une procédure souvent mise en place lorsque des mineurs sont impliqués dans un procès.

Tommy Robinson a déjà été arrêté à de nombreuses reprises à l'occasion de diverses manifestations ou combats de rue entre supporters de football. En outre, il a déjà été condamné avec sursis pour «outrage au tribunal» en 2017, alors qu'il s'intéressait à une autre affaire judiciaire. Le juge avait estimé que son attitude compromettait «le bon et juste déroulement du procès», tandis que Tommy Robinson invoquait la liberté d'expression et d'informer, comme le rapporte The Independent.

Lire aussi : Filles de la classe ouvrière blanche et gangs indo-pakistanais : scandale de pédophilie à Telford

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter