Mélange des genres et provocation : la Gay Pride nationaliste passe dans les quartiers musulmans

La parade gay nationaliste à Stockholm
La parade gay nationaliste à Stockholm

Une «marche des fiertés» non-officielle organisée par un militant nationaliste le 29 juillet a suivi un itinéraire tout en provocation – à travers les quartiers musulmans de Stockholm. Ce défilé a été condamné par les partis de gauche.

Les participants portaient des drapeaux arc-en-ciel et des chapeaux de cowboy, mais cette parade ne faisait pas partie des célébrations de la Gay Pride en Suède. Elle a été organisée par le patron d’un site Internet en Suède que certaines personnes qualifient d’être d’extrême-droite et xénophobe. 

L’itinéraire choisi par les organisateurs est aussi discutable – ils ont défilé à travers des quartiers principalement peuplés de musulmans, ce qui a suscité des craintes de débordements entre la population locale et les participants.

Mais Jan Sjunnesson, organisateur, rejette toute critique : «La parade est organisée dans le même esprit que le festival gay traditionnel. Elle devrait avoir été organisée par les organisations LGBT, mais au lieu de cela elles me critiquent», a-t-il signalé dans une interview à RT.

Jan Sjunnesson, l'organisateur de la parade
Jan Sjunnesson, l'organisateur de la parade

Ce qui aggrave la situation, c’est que ces quartiers ont connu beaucoup de tensions sociales ces derniers temps. Il y a eu des émeutes là-bas l’été dernier – et ce genre d’événement pourrait être vécu comme une agression par beaucoup de jeunes habitants du quartier. «Cette parade est organisée par Sweden Democrats [Parti politique nationaliste suédois], elle est très provocante», a averti un habitant du quartier à RT.

Ce n’est pas seulement l’idée qui est provocante, mais aussi le déroulement de la parade : les participants ont brandi un drapeau arc-en-ciel en plein centre du quartier, ce qui a fait grincer quelques dents, les habitants étant visiblement irrités.

La parade gay
La parade gay

Beaucoup de riverains pensent que ce n’est qu’un coup de communication visant à diviser la communauté. Cependant, une participante a essayé de justifier la polémique, «tout le monde n’y est pas prêt encore, mais c’est une tentative» en ajoutant qu’elle ne voit rien de grave à faire passer la parade dans les quartiers musulmans : «c’est totalement normal, l’amour peut être partout».

L’organisation de ce défilé n’est pas restée sans réaction : seulement à quelques centaines de mètres, une contre-manifestation beaucoup plus importante a eu lieu. Les manifestants étaient en colère avec la façon dont cet événement s’est déroulé et pensent qu’il n’avait pour seul but que de créer des tensions dans la communauté musulmane. «Quelques organisations racistes et néo-nazies ont organisé une marche de provocation dans nos quartiers sous l’étiquette LGBT, pour déclencher une réaction de la part des musulmans», estime une participante à la contre-manifestation.

La manifestation contre la parade
La manifestation contre la parade

Les deux événements se sont déroulés sans confrontation directe, aucune personne n’a été arrêtée, mais le message envoyé par les militants d’extrême-droite ne sera pas passé inaperçu par la communauté musulmane locale.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales