Une série d'attentats en Afghanistan fait au moins 37 morts dont 10 journalistes

- Avec AFP

Une série d'attentats en Afghanistan fait au moins 37 morts dont 10 journalistes© Omar Sobhani Source: AFP
Des forces de sécurité afghanes après une explosion le 30 avril 2018 à Kaboul.

Au moins 25 personnes ont été tuées dans un double attentat suicide à Kaboul, le deuxième visant la presse accourue sur le site du premier. 11 enfants ont péri dans un autre attentat à Kandahar et un journaliste la BBC à Khost a été tué par balle.

Un double attentat suicide revendiqué par le groupe djihadiste Etat islamique a frappé la capitale afghane tôt le 30 avril, faisant au moins 25 morts dont le chef photographe de l'AFP à Kaboul, Shah Marai, 41 ans. Huit autres journalistes ont également été tués au moment de la deuxième déflagration survenue au milieu des reporters.

Ce double attentat a été suivi par un autre attentat suicide à Kandahar (sud) dans lequel 11 enfants ont péri, et par le meurtre par balle d'un journaliste afghan de la BBC à Khost (sud-est).

Un terroriste se serait glissé parmi les journalistes

Une journaliste de l'AFP a pour sa part décompté 14 corps à la morgue de l'hôpital Wazir Akbar Khan, mais d'autres victimes ont été acheminées vers l'hôpital de l'ONG italienne Emergency.

Shah Marai, chef photographe du bureau de l'AFP à Kaboul qui s'était rendu sur les lieux de la première explosion, a été tué par la deuxième déflagration survenue une trentaine de minutes plus tard. Il travaillait pour l'AFP depuis 1996 et a notamment contribué à la couverture pour l'agence de l'invasion américaine de 2001.

Cinq autres journalistes présents ont été fauchés par cette explosion, tous travaillaient pour des télévisions afghanes, dont un pour la chaine Tolo News, déjà éprouvée par un attentat en 2016 qui avait fait sept morts et avait été revendiqué par les Taliban.

Selon une source sécuritaire, le kamikaze qui a visé la presse s'était préalablement glissé parmi les reporters, «muni d'une caméra». «Le kamikaze s'est fait exploser parmi les journalistes», a précisé le porte-parole de la police de Kaboul Hashmat Stanikzai.

Lire aussi : Au moins 57 morts et 119 blessés dans un attentat à Kaboul : Daesh revendique l'attaque

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter