Assassinat à Kuala Lumpur : Israël nie toute implication, la police malaisienne a des portraits

Assassinat à Kuala Lumpur : Israël nie toute implication, la police malaisienne a des portraits© handout Source: Reuters
Des membres de la police royale malaisienne montrent les portraits-robots des deux hommes recherchés

Le ministre israélien de la Défense a démenti toute responsabilité de l'Etat hébreu dans l'assassinat d'un Palestinien membre du Hamas à Kuala Lumpur. La police malaisienne progresse dans son enquête et publie des portraits-robots des suspects.

Après le meurtre d'un scientifique palestinien membre du Hamas en banlieue de Kuala Lumpur, en Malaisie, le 21 avril, la famille de la victime avait mis en cause les services secrets israéliens du Mossad. Pour les proches de Fadi el-Batch, 35 ans, «[ce dernier] était probablement devenu un élément gênant pour un pays hostile à la Palestine».

L'homme n'était pas un saint et les règlements de comptes parmi les groupes terroristes sont courants

Cependant, le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, a assuré qu'Israël n'était pas responsable de l'assassinat et a suggéré qu'il s'agissait plutôt d'un «règlement de comptes» entre activistes palestiniens. «Il existe une tradition chez les organisations terroristes d'accuser Israël chaque fois qu'il y a un règlement de comptes», a-t-il déclaré le 23 avril à la radio publique israélienne.

Et d'ajouter : «L'homme n'était pas un saint et les règlements de comptes parmi les groupes terroristes et les différentes factions sont courants. Je suppose que c'était le cas ici aussi.»

Le jeune homme était «un ingénieur électricien et un expert dans la fabrication de roquettes», selon une déclaration du ministre malaisien de l'Intérieur Ahmad Zahid Hamidi, cité par l'agence de presse officielle Bernama. Il a été abattu par deux hommes armés circulant à moto et probablement liés à des services de renseignement étrangers, selon les autorités malaisiennes.

L'enquête de la police royale de Malaisie progresse et des portraits-robots des assassins présumés ont été publiés. Les deux suspects ont été vus en train d'attendre dans le quartier où vivait le Palestinien peu avant le crime. 

Les suspects sont deux hommes à la peau claire portant une barbichette, dont l'un portait des lunettes et un casque noir et blanc. Le chef de la police de Kuala Lumur, Mazlan Lazim, a déclaré à l'AFP que ses services recherchaient activement les deux suspects : «Tous les points de sortie [du pays] ont été placés en alerte et les personnels ont eu pour instruction d'arrêter les suspects.»

Lire aussi : Malaisie : autopsie d'un membre du Hamas assassiné et soupçons autour du Mossad

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter