«Multiculturalisme raté»: une statue nue drapée pour un congrès musulman crée la polémique en Italie

«Multiculturalisme raté»: une statue nue drapée pour un congrès musulman crée la polémique en Italie© Capture d'écran Facebook
La statue recouverte d'un drap à l'origine de la polémique à Savona en Italie

Le cliché d'une statue recouverte d'un drap lors d'un congrès musulman a suscité de vives réactions en Italie. L'organisation s'est justifiée en invoquant des besoins cérémoniels, mais le leader de la Ligue, Matteo Salvini, a dénoncé une «folie».

Le congrès de la communauté musulmane de la ville de Savone en Ligurie, qui se tenait le 14 avril dans le théâtre communal, a été à l'origine d'une polémique d'ampleur nationale. En cause, une photo publiée sur les réseaux sociaux, sur laquelle la statue du héros antique grec Epaminondas qui trône dans la salle a été recouverte d'un drap, voilant sa nudité.

Niant toute volonté de «censure», la fédération islamique de Ligurie a donné une explication qu'elle voulait rassurante, rapportée par la Stampa : «Nous avons couvert la statue mais uniquement quelques heures, pour des besoins cérémoniels [...] notre islam est modéré, cette controverse nous blesse.»

Loin d'être suffisant pour calmer l'indignation de la droite italienne, et notamment celle de leader de la Ligue du nord, Matteo Slavini. «Je suis le seul pour qui cela semble être une folie ?», s'est-il interrogé dans un message très partagé sur Twitter.

Pour un élu du parti Frères d'Italie, cité par France Info, cette polémique est «une conséquence du multiculturalisme raté». «Nous devons protéger notre Histoire de toute tentative d’obscurantisme», conclu-t-il.

Ce n'est pas la première fois que l'Italie est confrontée à une polémique du genre, en janvier 2016, la ville de Rome avait couvert ses statues à l'occasion de la visite du dirigeant iranien Hassan Rohani. Le Premier ministre de l'époque, Matteo Renzi, avait en outre accepté de bannir le vin à sa table, le temps d'un déjeuner.

Lire aussi : Plus de la moitié des Européens souhaiteraient que l'immigration des pays à majorité musulmane cesse

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.