Ghouta orientale : l'évacuation des islamistes de Jaïch al-Islam a débuté

Ghouta orientale : l'évacuation des islamistes de Jaïch al-Islam a débuté© Bassam Khabieh Source: Reuters
Des rebelles en pleine prière avant leur évacuation de Douma, Ghouta orientale, le 1er avril

L'évacuation du dernier bastion des rebelles islamistes dans la Ghouta orientale, la localité de Douma, est en cours, selon les médias publics syriens. Les autorités russes ont annoncé le 1er avril un accord en ce sens avec le groupe Jaïch al-Islam.

Des combattants du groupe islamiste Jaïch al-Islam et leurs familles ont commencé à être évacués ce 2 avril du dernier bastion rebelle de la Ghouta orientale, en passe d'être intégralement repris par les autorités syriennes, selon les médias publics syriens. «Quatre bus transportant des terroristes de Jaïch al-Islam et leur familles sont sortis de Douma», ultime noyau urbain détenu par les rebelles dans la Ghouta, a fait savoir la télévision publique syrienne.

Selon elle et l'agence officielle Sana, les rebelles de Jaïch al-Islam doivent rejoindre le secteur de Jarablos, territoire du Nord syrien tenu par des groupes rebelles armés pro-turcs.

Le 1er avril, le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie déclarait, dans un communiqué, qu'«un accord préliminaire [avait] été conclu afin que les extrémistes du groupe Jaïch al-Islam quittent la Ghouta orientale.» 

Selon le Centre pour la réconciliation, au total, plus de 150 000 personnes ont déjà pu être évacuées de la zone de la Ghouta orientale sous contrôle rebelle, par le moyen des couloirs humanitaires, depuis le lancement de l'opération de reconquête lancée par l'armée syrienne. Parmi elles, 30 000 personnes ont été évacuées de Douma.

La chute du dernier bastion rebelle dans la Ghouta

Lors d'une annonce faite à la télévision publique le 31 mars, l'armée syrienne avait déclaré que la campagne militaire menée par Damas avait permis de sécuriser la capitale syrienne, ainsi que les grands axes qui permettent de rejoindre le reste du pays aussi bien vers le nord que vers l'est, jusqu'à la frontière irakienne.

Région à la fois urbaine et agricole située en banlieue de Damas, la Ghouta est le dernier bastion islamiste dans cette région. Un territoire d'où les combattants rebelles effectuent des bombardements récurrents sur la capitale syrienne, faisant de nombreuses victimes parmi les civils. L'armée syrienne a lancé le 18 février une offensive de grande envergure pour y mettre fin. La reprise totale de l'enclave marquerait une victoire retentissante pour le président Bachar el-Assad, dans la guerre qui ravage son pays depuis 2011.

Lire aussi : Ghouta orientale : le dernier bastion des rebelles islamistes sur le point d'être évacué

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter