«Les partisans d’un tribunal sur le crash du MH17 cherchent à raviver les tensions»

Brendan McDermid Source: Reuters
Brendan McDermid

Le représentant permanent de la Russie au Conseil de sécurité de l’ONU affirme que la Russie s’opposera à la création d’un tribunal sur le crash du MH17.

Vitali Tchourkine, le représentant permanent de la Russie au Conseil de sécurité de l’ONU, a annoncé que la Russie opposerait son veto au projet de résolution instituant la création d’un tribunal pour le crash du vol MH17 dans l’Est de l’Ukraine en juillet 2014.

«Nous allons nous prononcer contre, je n’en doute pas. Si la résolution obtient 9 votes ou plus, ce sera un veto. Si on est à moins de 9, ce sera tout simplement un non de la Russie avec d’autres membres du Conseil de Sécurité. Malheureusement, je crois, qu’elle rassemblera plus de 9 votes», a déploré Vitali Tchourkine.

Tchourkine a souligné que «jamais dans l’histoire le crash d’un avion civil n’avait servi de motif pour la création d’un tribunal international». «L’Ukraine a abattu un avion russe en 2001, les Etats-Unis ont abattu un avion iranien en 1988. Pas de tribunaux», a-t-il rappelé

De plus, il a exprimé l’espoir que ce projet malaisien ne serait pas soumis au vote du Conseil de sécurité de l’ONU.

Le vol MH17, opéré par un Boeing 777 qui effectuait la liaison Amsterdam-Kuala Lumpur, s’est écrasé dans l’est de l’Ukraine le 17 juillet 2014. Les 283 passagers et 15 membres d’équipage ont péri dans la catastrophe.

Le 14 juillet, la Malaisie, soutenue par l’Australie, les Pays-Bas, l’Ukraine et la Belgique, a introduit devant le Conseil de sécurité de l’ONU un projet de résolution visant la création d’un tribunal pénal international afin de traduire en justice ceux qui sont responsables du crash du Boeing de Malaysia Airlines.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales