L’armée israélienne bombarde une position du Hamas en représailles à une tentative d'infiltration

L’armée israélienne bombarde une position du Hamas en représailles à une tentative d'infiltration © MAHMUD HAMS Source: AFP
Des militants palestiniens du Hamas procèdent à un tir de roquette à partir de la bande de Gaza, le 25 mars 2018

Israël a mené un raid aérien en réponse à l’infiltration de quatre Palestiniens en territoire israélien à partir de Gaza. Ces derniers ont tenté d'incendier la barrière séparant l’enclave palestinienne d'Israël.

Dans la nuit du 24 au 25 mars, des avions de guerre israéliens ont pilonné une position du Hamas à Rafah, dans la bande de Gaza, en représailles à une tentative d'infiltration de quatre Palestiniens en Israël quelques heures auparavant. 

«Hier, la barrière de sécurité séparant Israël de la bande de Gaza a été endommagée et il y a eu une tentative d'incendie criminel sur un véhicule d'ingénierie. En réponse, […] l'Armée de l'air a visé un objectif terroriste dans un complexe militaire à Rafah, au sud de Gaza, appartenant au Hamas, une organisation terroriste», ont annoncé sur Twitter, quelques instants après l’opération, les Forces de défense israéliennes. Elles ont en outre ajouté que «Tsahal continuer[rait] à contrecarrer toutes les attaques visant l'Etat d'Israël».

Malgré l'existence d'un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas depuis la guerre de 2014, la troisième en moins de six ans à Gaza, la région est souvent le théâtre de confrontation entre Israël et le Hamas. Le soir du 17 février, des frappes aériennes israéliennes ont touché trois bases du Hamas dans l'enclave palestinienne, faisant deux victimes, selon des sources médicales. 

Plus tôt dans la journée, quatre soldats israéliens avaient été blessés, dont deux «grièvement», dans l'explosion d'une charge explosive au passage de leur véhicule de patrouille près de la barrière de séparation entre Israël et l'enclave palestinienne, selon Tsahal. 

Lire aussi : Gaza : deux Palestiniens tués par l’armée israélienne

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.