Contre la hausse des agressions au couteau, Londres lance une campagne à destination des jeunes

Contre la hausse des agressions au couteau, Londres lance une campagne à destination des jeunes
La campagne #knifefree contre le port du couteau en Angleterre.

En réaction au fléau des agressions au couteau en Angleterre, les autorités britanniques entendent enrayer l’hécatombe avec une nouvelle campagne de communication où témoignent des jeunes Anglais qui ont décidé de se passer de leur arme.

De nouvelles affiches fleurissent dans les rues d'Angleterre. Dessus, de jeunes Britanniques révèlent leur souhait d'abandonner leur arme fétiche. «Porter un couteau a failli coûter la vie à Ben», peut-on lire sur une d'entre elles. De jeunes sujets de Sa Majeté ont participé à la nouvelle campagne anti-violence initiée par le Bureau de l'Intérieur britannique. Elle vise à tenter de réduire le nombre d’agressions au couteau, véritable fléau à Londres.

Le Home Office n’a pas lésiné sur les moyens : 1,35 million de livres ont été consacrées à une campagne de communication à destination des 10-21 ans diffusée pendant six semaines sur les réseaux sociaux et les chaînes numériques.

Le mouvement espère attirer l'intention avec le hashtag #knifefree («sans couteau», en français) et un site internet dédié. Les auteurs de la campagne se sont appuyés sur une étude qui prouve que les témoignages authentiques sensibilisent davantage la population. Sur des vidéos, on découvre par exemple le jeune Sonny, qui jadis avait constamment un couteau à portée de main. Il raconte qu’à la suite d'une altercation, il a été poignardé. A l’hôpital, il a réalisé qu’il ne voulait plus être mêlé à cela, et qu'il n'avait «pas besoin d’avoir un couteau sur [lui]». «J’ai décidé de me concentrer sur le football», a-t-il expliqué.

Cette campagne s'inscrit dans le cadre d'une stratégie déployée par le gouvernement pour combattre la violence dans le pays, alors que le nombre de morts par arme à feu et arme blanche a doublé en janvier, en comparaison aux chiffres de l’année précédente. Pas moins de 80 personnes sont mortes poignardées à Londres en 2017, tandis que les forces de police ont relevé 37 443 infractions impliquant l'usage d'un couteau ou autre objet contondant de septembre 2016 à septembre 2017.

Lire aussi : La police publie la vidéo d'un homme qui se fait poignarder à Manchester (VIDEO CHOC)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter