Un escort boy italien révèle ses relations homosexuelles avec 40 prêtres

Un escort boy italien révèle ses relations homosexuelles avec 40 prêtres © Tiziana FABI Source: AFP
Le pape François salue les évêques à la fin d'une messe le 15 octobre 2017 sur la place Saint-Pierre.

Dans un livre intitulé Confessions d’un escort boy, un homme raconte les relations sexuelles qu’il a entretenues avec 34 prêtres et six séminaristes. Face au silence de l'Eglise catholique, il a constitué un dossier contenant des preuves explicites.

Un énième scandale sexuel impliquant des prêtres vient de nouveau secouer le Saint-Siège. Début mars, Francesco Mangiacapra, un escort boy napolitain, a publié un livre, Confessions d’un escort boy, dans lequel il raconte ses relations sexuelles avec des prêtres. 34 d’entre eux, dont le père Luca Morini également poursuivi pour fraude, trafic de drogue et détournement de fonds, sont mentionnés dans l'ouvrage.

Afin de faire réagir l’Eglise catholique, restée muette après la publication de ces révélations, Francesco Mangiacapra a décidé de compiler au sein d’un dossier de 1 200 pages contenant des photos et des messages whatsapp équivoques, qu’il a par la suite transmis au Diocèse de Naples. Après avoir eu connaissance de ces faits, la circonscription ecclésiastique a pris la décision de les vérifier, comme le rapporte le Corriere della Sera.

Réagissant à l'affaire, le cardinal Crescenzio Sepe a affirmé qu’aucun des prêtes identifiés n’officiait dans la ville. Il a néanmoins transmis le dossier au Vatican. Selon lui, ceux qui ont «fauté doivent payer et être aidés à repentir pour le mal qu'ils ont fait». 

Mon geste n'est pas contre l'Eglise catholique

L’escort boy a expliqué sa démarche au site d’information Catania Today : «Je veux expliquer tout de suite que mon geste n'est pas contre l'Eglise catholique, paradoxalement, c'est en faveur de l'Eglise […] Ce que je veux expliquer, c'est que moi, en tant que personne qui aime la liberté sexuelle, je ne condamne pas l'homosexualité des prêtres : l'homosexualité n'est pas un crime, ce qui est condamnable, c'est l'incohérence de ces prêtres.»

Au cours de ces dernières années, l'Eglise catholique a dû faire face à plusieurs scandales : en juin dernier, la police, alertée par des voisins, avait mené un raid dans l'appartement d'un prêtre où des individus se livraient à la consommation de drogue et à des orgies homosexuelles.

Lire aussi : Irlande du Nord : un prêtre sniffe de la cocaïne entouré de reliques nazies (VIDEO CHOC)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»