Nigeria : un attentat-suicide dans le Nord-Est aurait fait 14 morts

Un attentat au Nigeria© Afolabi Sotunde Source: Reuters
Un attentat au Nigeria

Une femme, connue pour des trouble psychiques, s'est fait exploser dimanche sur le marché central de Damaturu dans le nord-est du Nigeria, faisant au moins 14 morts et 47 blessés, ont rapporté des témoins et une source hospitalière.

Un commerçant a déclaré à la presse que l'auteur de l'attentat était connu dans les environs :

«A 09H50 (08H50 GMT) ce matin, une femme s'est fait exploser à l'entrée (...) du marché. Nous avons évacué 15 corps (...) dont celui de la kamikaze qui a été identifiée comme une femme connue pour des troubles psychiques depuis des années dans le quartier», a déclaré à l'AFP le commerçant Garba Abdullahi.

L'auteur de l'attentat kamikaze «avait une quarantaine d'années. Les gens pensent qu'elle a été utilisée, (...) qu'elle ne savait pas ce qu'elle transportait», a-t-il ajouté.

Halilu Grema, un habitant qui s'est rendu sur place juste après l'explosion, a confirmé à l'AFP que cette femme était «connue depuis des années, dans le quartier, comme une personne instable qui vivait de l'aumône».

Le bilan a été confirmé par un autre témoin et une infirmière de l'hôpital Sani Abacha, qui a précisé qu'il y avait aussi 47 blessés, la plupart «dans un état critique».

Damaturu a déjà été le théâtre d'un triple attentat-suicide mené par des mineures, qui avait fait au moins 13 morts vendredi dernier peu avant le début des prières de l'Aïd el-Fitr, la fête qui marque la fin du mois de jeûne musulman de ramadan.

Par ailleurs, un bar particulièrement fréquenté de Maroua, dans le nord du Cameroun, a déjà été aujourd'hui la cible d'une attaque à la bombe ayant causé la mort d'au moins 20 personnes et lors de laquelle 79 personnes avaient été blessées.

L'attaque, qui porte la marque du groupe islamiste Boko haram, aurait été perpétrée par une jeune fille d'une douzaine d'années qui s'est faite exploser entre deux ventes à emporter.


Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales