Le ministère de la Justice ukrainien bannit les partis communistes des élections

Des communistes ukrainiens © Konstantin Chernichkin Source: Reuters
Des communistes ukrainiens

Le ministre ukrainien de la Justice Pavel Pétrenko a signé un décret interdisant à tous les partis communistes de prendre part aux élections en Ukraine.

«Je pense qu’aujourd’hui est un jour historique pour la justice. Aujourd’hui le ministre a signé la décision adoptée par la chambre haute du Parlement ukrainien. Conformément à cette loi, les partis communistes perdent leur droit de prendre part au processus politique et électoral», a déclaré le secrétaire du Conseil ukrainien de la sécurité nationale Alexandre Tourtchinov.

Trois partis communistes sont actuellement bannis, a dit le ministre ukrainien de la Justice Pavel Pétrenko.

Cependant, les partis communistes ont annoncé qu’ils défieront la décision. Le chef du Parti communiste Petr Simonenko a déclaré que son parti participerait aux élections malgré l’interdiction.

Cette initiative intervient après la loi de décommunisation signée par le président Petro Porochenko le 15 mai.

La législation comprend l’interdiction des symboles soviétiques et la condamnation des régimes communistes et nazis.

Les chefs communistes ont condamné la loi. Selon eux, elle représente «le piétinement des normes démocratiques et des valeurs et attitudes européennes».

«C’est de la corruption politique, de l’immoralité politique…C’est une tentative d’établir une dictature politique», estime M.Simonenko.

L’OSCE a également critiqué la loi en disant qu’elle pourrait menacer la liberté d’expression.

En savoir plus : OSCE : la loi de «décommunisation» de l’Ukraine menace la liberté d’expression

En avril dernier, le ministère russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, avait également condamné la loi en exprimant son inquiétude à propos du «passé héroïque de l’Ukraine».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales