40 000 migrants expulsés d'Israël avant le 1er avril : la fin de l'ultimatum approche (REPORTAGE)

40 000 migrants expulsés d'Israël avant le 1er avril : la fin de l'ultimatum approche (REPORTAGE)© Nir Elias Source: Reuters
Illustration : des migrants africains en Israël

Conformément à l'annonce de Benjamin Netanyahou, 40 000 migrants africains indésirables ont jusqu'à fin mars pour quitter le territoire israélien. Leur seul choix : un billet aller simple et 3 000 euros de compensation financière, ou bien la prison.

Leurs jours sont comptés. Près de 40 000 migrants africains ont jusqu'au 1er avril 2018 pour quitter le territoire israélien, si l'on s'en tient à l'ultimatum lancé par le Premier ministre de l'Etat hébreu Benjamin Netanyahou au tout début de l'année.

Une situation difficilement acceptable pour les migrants, qui doivent choisir entre la prison ou un aller simple sans retour possible et 3 000 euros de compensation financière.

Auteur: RT France

Lire aussi : Israël : «paie appropriée» et bonus de 7 200 euros pour aider à expulser les migrants

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»