«Des images qui décoiffent» : le grand retour des cheveux de Trump dans la presse (VIDEO)

«Des images qui décoiffent» : le grand retour des cheveux de Trump dans la presse (VIDEO)
Illustration : Donald Trump monte à bord de Air Force One ©Jonathan Ernst/Reuters

Une vidéo de Donald Trump, décoiffé par une rafale alors qu'il montait à bord de l'avion présidentiel, est devenue virale sur les réseaux sociaux, déclenchant les moqueries des internautes. Certains médias n'ont pas laissé passer cette occasion.

Imagine-t-on la presse moquer impunément le double-menton ou l'embonpoint d'autres chefs d'Etat ou de gouvernement occidentaux ? En ce qui concerne Donald Trump, tout semble permis, voire encouragé.

Alors qu'il montait à bord de l'avion présidentiel Air Force One, une rafale de vent a dévoilé sa large calvitie, qui s'étend de la nuque jusqu'au sommet du crâne de Donald Trump.

La vidéo, tournée par une journaliste de la version américaine du Huffington Post, Ashley Feinberg, n'a pas tardé à devenir virale sur les réseaux sociaux. «Imaginez ce à quoi peuvent ressembler ces cheveux quand ils sont mouillés», se moque la journaliste sur Twitter, le 7 février.

«Je ne pensais pas que cela soit possible», a-t-elle encore tweeté, ajoutant : «Vous ne pouvez pas rater ça.»

D'autres médias n'ont pas tardé à lui emboîter le pas. Le magazine Vice a publié un guide humoristique indiquant comment parvenir à se coiffer comme Donald Trump.

Le très sérieux quotidien britannique The Guardian a mené l'enquête, sollicitant l'avis de coiffeurs professionnels. Selon ces derniers, Donald Trump aurait recours à des techniques sophistiquées de mise en forme de sa chevelure et utiliserait force laque capillaire afin de maintenir le tout. Mais les journalistes du Guardian vont plus loin dans les révélations. D'après le directeur d'une clinique spécialisée interrogé pour l'occasion, les images attesteraient le fait que Donald Trump aurait eu recours à des implants capillaires.

Nombre d'internautes, de même, se sont gaussés de l'étrange composition capillaire du président américain.

Côté français, l'agence de presse publique AFP s'est également saisie de ce brûlant sujet, avec une dépêche fournie titrée : «Pour Trump, c'est pas bon d'avoir le vent en poupe». Les journalistes de l'agence de presse y multiplient les traits d'humour, évoquant tour à tour la «chevelure incongrue» ou encore... «des images qui décoiffent».

L'agence de presse a, elle aussi, consulté «des coiffeurs». Avec le même verdict que ceux du Guardian : «Le président cache sa calvitie grâce à un savant montage de mèches rabattues, maintenues par un produit fixant.»

Lire aussi : Une militante Femen se déguise en Donald Trump devant l’ambassade des Etats-Unis à Kiev

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter