Moscou demande à Washington d'arrêter ses vols de reconnaissance près de la frontière russe

Moscou demande à Washington d'arrêter ses vols de reconnaissance près de la frontière russe
Illustration : un Lockheed EP-3 plane, source : Wikipedia

Le ministère de la Défense russe a formellement demandé aux Etats-Unis de se conformer aux règles internationales en vigueur qui régissent les vols militaires. Dernier incident en date : un avion de surveillance US a été intercepté le 29 janvier.

Enième incident à proximité de l'espace aérien de la Russie, un jet de l'armée russe avait contraint un avion de surveillance américain, un Lockheed EP-3, à abandonner sa mission au-dessus de la mer Noire, le 29 janvier 2018.

Ce 1er février, le ministère de la Défense russe a formellement demandé aux autorités militaires américaines de respecter les règles en vigueur en matière de plan de vol et de respect de l'espace aérien.

Moscou avait précisé que son avion, un Soukhoï Su-27 avait été mis en alerte après que l'aéronef américain, dans un premier temps non identifié, avait été détecté alors qu'il se dirigeait vers la frontière russe. Le Su-27 russe s'est ensuite approché pour l'identifier, avant de l'escorter conformément à la procédure, jusqu'à ce qu'il se déroute et s'éloigne de l'espace aérien russe, selon le compte-rendu de la Défense russe.

L'armée américaine a, pour sa part, donné une version différente de cette interception qu'elle a qualifiée de «dangereuse» dans un communiqué. Elle a ajouté que l'avion américain n'avait pas «provoqué l'activité russe» et estimé que cette réponse avait «accru le risque d'erreur de jugement et de collisions».

L'aviation américaine a publié sur Twitter une vidéo présentée comme montrant l'interception. «L'armée russe est dans son droit d'opérer dans l'espace international aérien, mais elle doit se tenir aux standards internationaux créés pour assurer la sécurité et éviter les incidents», a argumenté Washington.

Face à la conception des Etats-Unis de la souveraineté nationale pour les autres, Moscou a réaffirmé ce 1er février que l'aviation russe continuerait d'assurer une défense efficace de l'espace aérien de la Russie. «Si cet état de fait cause des phobies et des dépressions chez les pilotes américains nous recommandons que les Etats-Unis ou bien excluent de voler près des frontières russes à l'avenir, ou bien reviennent à la table des négociations et acceptent un certains nombre de règles.

Voir aussi : L'armée américaine diffuse les images de l'interception d'un EP-3 par un Su-27 russe (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.