Visite d'Etat en Tunisie sur fond de tensions sociales pour Macron : quels enjeux ? (VIDEOS)

Visite d'Etat en Tunisie sur fond de tensions sociales pour Macron : quels enjeux ? (VIDEOS)© Zoubeir Souissi Source: Reuters
Manifestants tunisiens

Emmanuel Macron se rend pour deux jours d'Etat en Tunisie où il doit rencontrer son homologue. La visite du chef de l'Etat survient dans une période de contestation sociale dans le pays, 7 ans après le printemps arabe.

Le président français Emmanuel Macron est arrivé le 31 janvier en Tunisie pour une première visite d’Etat de deux jours. Elle intervient après un mouvement de contestation sociale au début du mois. Au programme : un entretien avec son homologue tunisien. 7 ans après le «printemps tunisien», le président français doit prononcer un discours le 1er février devant les députés. Quels sont les enjeux de cette visite sur fond de tensions sociales ?

Pour Mustapha Tossa, journaliste spécialiste du monde arabe interrogé par RT France, il s'agit d'une visite particulièrement «importante quand on la compare avec celles qui l'ont précédée au Maghreb».

Le calendrier est néanmoins défavorable au chef d'Etat français qui souhaite selon le spécialiste «valoriser l'expérience démocratique tunisienne», ce qu'il devra faire en pleine période de contestation.

Selon Mustapha Tossa, il s'agira surtout pour Emmanuel Macron de discuter d'économie et de «redonner confiance» dans le modèle tunisien, à l'heure où les citoyens de ce pays «ont l'impression de ne pas avoir cueilli les fruits économiques» de leur révolutions.

Auteur: RT France

Riadh Sidaoui, directeur du Centre Arabe de Recherches et d’Analyses Politiques et Sociales (CARAPS) s'est lui aussi exprimé sur RT France au sujet de la visite présidentielle.

Constatant qu'il y a peu de pays européens pour soutenir «cette nouvelle démocratie émergente dans le monde arabe», l'analyste estime que le principal problème auquel fait face Tunis actuellement est son économie. Le modèle en place, une «démocratie néo-libérale à l'américaine», serait la cause principale de la récurrence de manifestations sociales.

Dans ce contexte, Paris aurait une carte à jouer : la France pourrait ainsi, selon Riadh Sidaoui, «aider la Tunisie à installer l'Etat providence [demandé par les manifestants] afin d'éliminer tous ces maux».

Auteur: RT France

Lire aussi : Le septième anniversaire de la révolution tunisienne marqué par des heurts (VIDEO, PHOTOS)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter