Sanctions américaines : Moscou dénonce une tentative d'influencer l'élection russe

Sanctions américaines : Moscou dénonce une tentative d'influencer l'élection russe© Maxim Shemetov Source: Reuters
Le porte-parole Dimitri Peskov derrière le président russe Vladimir Poutine, ici à Sotchi en octobre 2017, illustration

Alors qu'un rapport américain préconisant de nouvelles sanctions à l'encontre de la Russie doit prochainement paraître, le Kremlin estime qu'il s'agit d'une tentative d'influencer l'élection présidentielle russe du 18 mars prochain.

Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a estimé qu'un nouveau rapport de Washington devant paraître prochainement et préconisant de nouvelles sanctions à l'égard de la Russie constituait une tentative des Etats-Unis pour influencer le scrutin présidentiel russe du 18 mars.

«Nous pensons qu'il y a effectivement une tentative directe et évidente de coller à l'agenda électoral pour influencer le scrutin», a déclaré le porte-parole de Vladimir Poutine. Ce dernier a néanmoins tenu à relativiser l'impact d'une telle décision : «Nous sommes en désaccord avec [cette décision] et nous sommes convaincus que cela n'aura pas d'impact réel.»

Dmitri Peskov a ensuite enfoncé le clou : «La publication de cette liste ne signifie rien. Ce n'est pas le début d'une nouvelle série de sanctions. Nous allons devoir analyser la suite des événements.» Le rapport, dont la parution est attendue dans la journée du 29 janvier, contiendrait une nouvelle liste de personnalités visées des sanctions et des recommandations ayant pour objectif de limiter l'emprise financière du gouvernement russe sur la dette.

Les relations russo-américaines restent tendues

Pour l'heure, il n'a pas été établi que le rapport émanant des services américains serait suivi d'effet. Cependant, les relations entre Washington et Moscou demeurent tendues, notamment sur le sujet d'une prétendue ingérence russe dans l'élection présidentielle américaine de 2016.

En novembre 2017, Vladimir Poutine avait estimé très probable que Washington saisisse l'occasion des Jeux olympiques d'hiver de 2018 pour tenter de peser sur l'élection présidentielle russe qui se tiendra juste après : «En réponse à notre supposée ingérence dans leur élection présidentielle, [les Américains] veulent perturber l'élection présidentielle russe», avait-il déclaré le 9 novembre à l'occasion d'une visite officielle dans la ville de Tchéliabinsk.

Lire aussi : Ukraine : Washington adopte de nouvelles sanctions anti-russes, Moscou menace d'une «riposte»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter