Des députés arabes israéliens en viennent aux mains pendant le discours du vice-président américain

Ce 22 janvier, le vice-président américain Mike Pence a annoncé que l'ambassade des Etats-Unis en Israël serait relocalisée à Jérusalem avant la fin de 2019, suscitant le courroux de députés arabes à la Knesset.

Ce 22 janvier, une bagarre a éclaté à la Knesset lors d'un discours du vice-président des Etats-Unis, Mike Pence, en visite officielle en Israël. Des députés israéliens arabes ont brandi des pancartes où l'on pouvait lire «Jérusalem est la capitale de la Palestine», avant que des agents de sécurité n'interviennent. Cela a eu pour résultat de provoquer un début d'échauffourée. Tandis que certains élus applaudissaient, les députés protestataires, des membres du parti Liste unifiée – alliance de trois formations arabes – ont été rapidement expulsés du Parlement.

Arrivé le 21 janvier en Israël pour une visite de moins de 48 heures, Mike Pence a été chaleureusement reçu par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou. Devant la Knesset, il a assuré ce 22 janvier que l'ambassade américaine en Israël ouvrirait à Jérusalem avant la fin de l'année 2019, conformément à la décision du président Donald Trump de reconnaître la ville sainte comme capitale d'Israël.

Lire aussi : Mahmoud Abbas appelle l'Union européenne à reconnaître la Palestine comme un Etat indépendant

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter