Belgique : le cabinet du secrétaire d'Etat à la Migration évacué en raison d'une alerte à l'anthrax

Belgique : le cabinet du secrétaire d'Etat à la Migration évacué en raison d'une alerte à l'anthrax© BENOIT DOPPAGNE / BELGA Source: AFP
Theo Francken
Suivez RT France surTelegram

D'après le porte-parole du secrétaire d'Etat belge à l'Asile et la Migration, Theo Francken, cité par la presse belge, le cabinet de celui-ci a dû être évacué en raison d'une alerte à l'anthrax.

Le cabinet du secrétaire d'Etat belge à l'Asile et la Migration, Theo Francken, a dû être évacué par précaution après une alerte à l'anthrax. C'est son porte-parole, dont les propos ont été relayés par plusieurs médias belges tels que La Libre Belgique, qui a délivré l'information. D'après cette même source, une enveloppe renfermant de la poudre et une balle a déclenché cette procédure.

Les pompiers, la police et la protection civile sont sur place. Ils examineraient la nature exacte de la poudre.

Le cabinet est situé en face de la résidence de fonction du Premier ministre Charles Michel. Selon la chaîne télévisée VTM Nieuws, le chef du gouvernement a dû également quitter son bureau pour des raisons de sécurité.

Le secrétaire d'Etat Theo Francken suscite la polémique en Belgique. Le 13 janvier à Bruxelles, il a notamment fait l'objet d'une manifestation rassemblant 6 600 personnes, selon la police, 8 000 selon les organisateurs. Theo Francken, critiqué à plusieurs reprises déjà pour ses déclarations, est dans la ligne de mire de l'opposition politique belge pour avoir invité en septembre, sur le territoire belge, trois hauts fonctionnaires du gouvernement soudanais pour identifier les ressortissants de ce pays africain qui allaient être expulsés, parce que non éligibles à l'asile dans le pays. Une dizaine d'expulsions ont été effectuées depuis la visite de cette «mission d'identification». 

Lire aussi : «Nettoyage» de migrants : le secrétaire d'Etat belge à l'Asile suscite un tollé

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix