«Uberisation» de l’économie : même la location de poulets devient disponible aux Etats-Unis

Des poulets en promenade Source: RIA NOVOSTI
Des poulets en promenade

Pour ceux qui sont trop paresseux pour aller au supermarché afin d’acheter des œufs, ou ceux qui ne veulent pas d’œufs venant d’une poule gavée d’hormones et d’antibiotiques, il y a désormais une voie : adopter un poulet !

Jenn et Phil Tompkins louent des poulets et tout ce dont ils ont besoin dans plusieurs états américains pour que ceux qui le désirent puissent manger des œufs frais chaque jour.

Dans une interview à RT, Phil, propriétaire des animaux, a indiqué que le prix de location des deux poulets, qui produisent à peu près 10 œufs par semaine, s’élève à 400 dollars pour six mois.

«C’est un peu plus cher que le prix qu’on constate en grandes surfaces, mais vous aurez plusieurs autres avantages. Premièrement, vous êtes au courant de la nourriture que mangent vos poulets. Et les œufs sont toujours près de vous, il ne faut pas aller au supermarché», a-t-il expliqué.

Les clients de cette famille n’ont plus besoin de faire la queue pour acheter des œufs. Mais ils ne sont pas les seuls aujourd’hui à court-circuiter les intermédiaires, alors que le commerce participatif fait des émules. Après avoir révolutionné le secteur des transports à la personne, l’«Uberisation» croissante de l’économie est en marche.

Lorsqu’on voyage, il est maintenant possible de louer une chambre, un appartement, ou même une maison à des locaux via par exemple Airbnb au lieu de payer une nuit d’hôtel.

Il existe aussi des entreprises qui vous permettent d’acquérir pour quelques heures un pied de caméra, des dizaines de chaises pour votre barbecue, en se passant de toute commission d’agence.

Livraisons couteuses et services de réparation deviennent quelque chose qui appartient plutôt au passé, puisqu’un nouveau business model vous offre des ouvriers de bonne volonté dont le travail coute moins cher.

D’après le journaliste Henry Grabar, interrogé par RT, le plus grand changement impliqué par l’«ubérisation» de l’économie, que ce soit un service de taxi, de restauration ou de nettoyage, c’est que «les prix des biens et services sont élastiques, qu’ils peuvent d’adapter en fonction de la demande».

L’entreprise Uber a été l’une des premières à proposer une application mobile pour mettre en relation chauffeurs particuliers et clients. Il s’agit maintenant d’une corporation mondiale, présente dans de nombreux pays.

Brian Carney, expert en systèmes de réseaux à l’origine du terme d’«uberisation» de l’économie, a souligné que le revers de la médaille de genre de business n’est pas encore complètement connu.

De plus, l’expert a ajouté que «les sociétés qui ont du se conformer à tout un système de règles vont insister pour que leurs nouveaux concurrents s’y plient également».

L’expert ne s’attend pas «à ce qu’Uber se conduise mieux que toute autre entreprise en position de monopole», c’est pour cela qu’il espère que sera atteint un système où une concurrence saine sera de mise.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales