Maroc : manifestation de colère après l’arrestation d’un Français soupçonné de pédophilie

Maroc : manifestation de colère après l’arrestation d’un Français soupçonné de pédophilie© Rafael Marchante Source: Reuters
Medina de Fès (image d'illustration)

Des proches de victimes de pédophilie ont manifesté le 10 janvier dans la ville marocaine de Fès, après l’arrestation d’un quinquagénaire français accusé d’agression sexuelle sur deux mineures.

Le royaume chérifien est de nouveau secoué par une affaire de pédophilie impliquant un ressortissant étranger. Un Français de 58 ans est accusé d’agression sexuelle sur deux filles âgées de 10 et 13 ans, selon le quotidien marocain L'Economiste. Le quinquagénaire a été interpellé le 2 janvier dans un atelier de couture en possession d’un sextoy, dans la médina de la ville marocaine de Fès, pour des faits antérieurs.

A la suite de cette arrestation, des proches de victimes de pédophilie ont manifesté la 10 janvier devant la Cour d’appel, jour de la première comparution de l’accusé, afin de «demander des peines exemplaires» contre celui-ci. Présent avec une dizaine de manifestants, dont certains appartiennent à des associations de lutte contre la maltraitance des enfants et des femmes, le père des victimes, qui souhaite l’application d’«une condamnation des plus sévères», a en outre affirmé que les sévices subis par ses enfants avaient duré pendant trois mois.

Au cours de ces dernières années, plusieurs affaires d'agression sexuelle d'étrangers sur des mineurs ont suscité l’indignation de l’opinion publique marocaine et d'ONG, qui ont à maintes reprises dénoncé l’aveuglement des autorités face à l’ampleur du phénomène.

Lire aussi : L'acteur Corey Feldman promet de révéler les noms d'un réseau pédophile influent à Hollywood

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter