La CIA nie être impliquée dans les manifestations en Iran

- Avec AFP

La CIA nie être impliquée dans les manifestations en Iran© CHRISTOPHE SIMON / AFP
Manifestation contre le gouvernement iranien à Paris

Accusée par Téhéran de générer de «l'insécurité et des troubles» dans le pays, l'agence de renseignement américaine dément formellement jouer un rôle dans les manifestations qui ont fait 21 morts en Iran ces derniers jours.

Le directeur de la CIA, Mike Pompeo, a nié, le 7 janvier, toute implication de l'agence de renseignement américaine dans le mouvement de contestation contre l'austérité qui a secoué l'Iran la semaine dernière, répondant ainsi aux accusations des responsables iraniens.

«C'est faux. C'est le peuple iranien. Ils les ont créées [ces manifestations], ils les ont lancées, ils les ont continuées, pour demander de meilleures conditions de vie et rompre avec le régime théocratique sous lequel ils vivent depuis 1979», a-t-il déclaré sur Fox News.

Lire aussi : Manifestations en Iran : des événements propices aux «fake news» et à l'emballement médiatique

Téhéran accuse la CIA

Le procureur général iranien, Mohammad Jafar Montazeri, a accusé les Etats-Unis, Israël et l'Arabie saoudite d'avoir une part de responsabilité dans les violences qui ont fait au moins 21 morts depuis le 28 décembre, en marge de ces manifestations.

«Le projet pour créer l'insécurité et des troubles en Iran a commencé il y a quatre ans», avait affirmé le procureur, cité par l'agence iranienne Isna. Il avait ensuite ajouté que le principal architecte de ce projet était selon lui le responsable de la CIA pour l'Iran, Michael D'Andrea.

«Je pense que l'on va continuer à voir le peuple iranien se révolter», a assuré Mike Pompeo, ajoutant que ces manifestations n'étaient «pas finies», alors que le calme est globalement revenu depuis quelques jours en Iran. 

Le directeur de la CIA a également dénoncé «la faiblesse» de l'accord sur le nucléaire iranien signé en 2015, alors que les conservateurs américains essaient de préparer une future loi pour rendre permanentes les restrictions temporaires imposées par l'accord de 2015 et qui doivent être progressivement levées à partir de 2025.

Depuis la Révolution islamique, qui a chassé du pouvoir le shah en 1979, les Etats-Unis imposent à l'Iran des sanctions économiques qui ont été renforcées à plusieurs reprises.

Lire aussi : Après des déclarations de Mike Pompeo, Maduro accuse la CIA de préparer un complot pour le renverser

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»