Les parlementaires français qui se rendent en Crimée, indésirables en Ukraine

L'hôtel du ministre ukrainien des Affaires étrangères , source : wikipedia
L'hôtel du ministre ukrainien des Affaires étrangères , source : wikipedia

Kiev pourrait interdire aux députés français d’entrer le sol du pays s’ils mettent en œuvre leurs plans de déplacement en Crimée plus tard dans la semaine, a dit le service de presse du ministère ukrainien des Affaires étrangères.

Dix membres de l’Assemblée nationale et du Sénat, avec le député des Français de l’étranger Thierry Mariani à leur tête, après son séjour à Moscou, partiront pour la Crimée jeudi où ils tiendront des rencontres avec les autorités locales à Yalta et Sébastopol.

«Le voyage des députés français en Crimée, est un acte irresponsable qui fait preuve d'irrévérence envers les lois ukrainiennes et la politique de la France et de l’UE. Il y aura des conséquences», lit-on sur le compte Twitter du directeur politique du ministère des Affaires étrangères Alexeï Makeev.

Plus tôt dans la journée, le président du Comité des relations internationales de la Douma Alexeï Pouchkov, a déclaré que le déplacement en Crimée des parlementaires représente un acte politique sérieux, qui démontre l’existence de forces politiques significatives qui ont envie de comprendre la situation qui règne sur la péninsule.

Le ministère français des Affaires étrangères, à son tour n'a pas approuvé cette décision, disant qu’«un tel déplacement en Crimée constitue une violation du droit international».

Thierry Mariani qui mène la délégation, a expliqué dans un bref entretien à RT France que malgré des échanges durs entre le ministre, lui et Jacques Myard, la délégation a réussi à rappeler «au ministre à la fois que nous étions contre la politique des sanctions imposées à la Russie, que les parlementaires français étaient libres de leurs déplacements et que nous maintenions ce voyage».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales