Iran : un manifestant ouvre le feu, un policier tué et trois blessés

Iran : un manifestant ouvre le feu, un policier tué et trois blessés© Social media Source: Reuters
Les heurts continuent de secouer les grandes villes iraniennes, ci-dessus des manifestants à Téhéran le 30 décembre, illustration

Tandis que les manifestations contre l'austérité et le gouvernement iranien se poursuivent dans plusieurs villes du pays, un agent de police a été tué. Dix personnes au moins avaient trouvé la mort la veille dans des rassemblements.

Un policier a perdu la vie en Iran et trois personnes ont été blessées, selon un porte-parole de la police de la République islamique à la télévision d'Etat le 1er janvier.

«Un émeutier a profité de la situation dans la ville de Najaf Abad et a tiré sur les forces de police avec un fusil de chasse. En conséquence, trois agents ont été blessés et un est mort en martyr», a déclaré Saeed Montazer al-Mahdi, cité par Reuters.

Plus tôt le 1er janvier, la télévision iranienne a annoncé que 10 personnes avaient été tuées dans différentes villes du pays, où des manifestations parfois violentes contre la corruption et le gouvernement se succèdent depuis plusieurs jours.

Téhéran a évoqué des «tirs suspects» alors que les autorités iraniennes démentent formellement avoir tiré sur la foule.

Lire aussi : Un ministre israélien encourage les manifestations en Iran, mais dément toute ingérence

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter