«Le bouton nucléaire ici sur mon bureau» : pour ses bons vœux, Kim Jong-Un met en garde Washington

«Le bouton nucléaire ici sur mon bureau» : pour ses bons vœux, Kim Jong-Un met en garde Washington© KCNA / AFP
Illustration

Dans son adresse du Nouvel An à la nation, Kim Jong-Un a manié le feu et la glace. Rappelant qu'il disposait de l'option nucléaire, il a également ouvert la porte à une rencontre avec les autorités sud-coréennes dans le cadre des jeux de Pyeongchang.

Dans son adresse télévisée du 1er janvier 2018, Kim Jong-Un a tenu à rappeler à ses concitoyens que les Etats-Unis étaient à portée de tir de Pyongyang.

«Nous avons atteint une puissante dissuasion contre la menace nucléaire des Etats-Unis. Les Etats-Unis ne peuvent nous déclarer la guerre. Le territoire entier des Etats-Unis est à notre portée de tir et le bouton nucléaire est juste ici sur mon bureau», a déclaré le dirigeant de la Corée du Nord, selon une traduction de la télévision américaine NBC. «Ce n'est pas un danger, mais la vérité», a-t-il ajouté.

«On verra, on verra» a réagi le président américain Donald Trump, interrogé à ce sujet par des journalistes, dans sa résidence de Mar-a-Lago, en Floride.

«Nous devons toujours nous tenir prêts à mener des contre-attaques nucléaires immédiates contre les projets ennemis de guerre nucléaire», a encore martelé Kim Jong-Un dans son discours, appelant à «produire en masse des têtes nucléaires et des missiles et accélérer leur déploiement».

Changeant de registre, le troisième «dirigeant suprême de la dynastie Kim» a également eu un mot pour les jeux olympiques d'hiver qui se tiendront en Corée du Sud en février 2018.

Les autorités du Nord et du Sud pourraient se retrouver dans un avenir proche

Selon la traduction publiée par l'AFP, il a déclaré : «J'espère sincèrement que les jeux olympiques d'hiver de Pyeongchang seront menés avec succès. [...] Nous sommes disposés à prendre les mesures nécessaires, y compris à envoyer notre délégation. A cette fin, les autorités du Nord et du Sud pourraient se retrouver dans un avenir proche.»

Kim Jong-un semblerait donc sur le point d'entamer des pourparlers avec ses voisins de la Corée du Sud à l'occasion des jeux.

Le 22 décembre, le Conseil de sécurité de l'ONU a durci les mesures de rétorsion contre la Corée du Nord par le vote à l'unanimité d'une résolution américaine, ciblant l'accès de Pyongyang au pétrole et les travailleurs nord-coréens qui vivent à l'étranger. Il s'agit du neuvième train de sanctions de l'ONU à l'encontre de la Corée du Nord. Pyongyang l'a qualifié d'«acte de guerre».

Lire aussi : Trump déclare souhaiter l'aide de la Russie sur le dossier nord-coréen, insuffisante selon lui

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»