Pologne : deux Belges accusés de vol à Auschwitz acquittés par un tribunal

- Avec AFP

Pologne : deux Belges accusés de vol à Auschwitz acquittés par un tribunal© Agencja Gazeta Source: Reuters
Entrée de l'ancien camp de concentration et d'extermination nazi d'Auschwitz.
Suivez RT France surTelegram

Deux Belges accusés d'avoir tenté d'emporter des isolateurs en porcelaine de la clôture du camp nazi d'Auschwitz en Pologne, un acte passible en principe de dix ans de prison, ont été acquittés par un tribunal de Cracovie.

Deux ressortissants belges, âgés de 48 et 51 ans, avaient été interpellés en juillet 2016 dans un bois jouxtant le Musée d'Auschwitz. Ils avaient tenté d'emporter des isolateurs en porcelaine de la clôture du camp nazi d'Auschwitz, un crime passible en principe de dix ans de prison. Incapables d'expliquer leur comportement, ils ont proposé de se soumettre volontairement à une peine d'un an de prison avec sursis, solution que le parquet de Cracovie avait refusée. Ils ont été acquittés, le 29 décembre.

Tous les équipements du camp d'Auschwitz, y compris sa clôture qui était électrifiée, font partie du Musée de l'ancien camp  de concentration et d'extermination, qui est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco. Selon le tribunal polonais, les trois isolateurs ramassés par terre à l'extérieur du site avaient certes «une valeur historique» mais pas «une valeur culturelle particulière». Le tribunal a aussi reconnu que les deux visiteurs n'avaient pas agi avec la mauvaise intention de détruire ou d’abîmer des équipements du site de l'ancien camp.

La plus célèbre affaire du vol au musée d'Auschwitz a consisté à subtiliser, en 2009, le slogan «Arbeit macht frei» («Le travail rend libre», en allemand), inscrit avec des caractères en fer forgé au dessus de l'entrée principale du camp. L'objet a été retrouvé et ses voleurs, dont un Suédois, commanditaire, ont été condamnés à des peines de prison.

Entre 1940 et le début de 1945, quelque 1,1 million de personnes, dont un million de juifs de différents pays européens, ont été exterminés dans le camp nazi d'Auschwitz-Birkenau, le plus grand complexe concentrationnaire de la Seconde guerre mondiale, situé dans la Pologne occupée. Ce camp où quelque 80 000 Polonais non juifs, 25 000 Roms et 20 000 soldats soviétiques ont également trouvé la mort, a été libéré par l'Armée rouge en janvier 1945.

Lire aussi : Un élu américain s'excuse après s'être filmé à Auschwitz

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix