Contrebande de fromage : un Russe arrêté avec des centaines de kilos de produit sanctionné

Un Russe arrêté avec 460 kg de fromage Source: Reuters
Un Russe arrêté avec 460 kg de fromage

Un habitant de la région de Kaliningrad a été interpellé à la frontière polonaise après avoir essayé de faire passer en Russie 460 kg de fromage. La Russie, à son tour, cherche des moyens pour empêcher l'importation de produits interdits.

Selon les données du site local kaliningrad.ru, l’homme a été arrêté au point de contrôle Bagrationovsk. Le fromage, qui fait l’objet des sanctions, était caché dans des sacs en plastique dans le coffre, sur le sol et à l’arrière de son van Renault Trafic. Le produit n’a pas été déclaré, une autorisation et un certificat vétérinaire étant pourtant nécessaires à l’exportation de tels volumes.

L’apprenti contrebandier a affirmé ne pas avoir eu pour but d’emporter le fromage dans le pays pour en faire le commerce. «Je connaissais les règles mais je ne les ai pas respectées en espérant que les douaniers n’allaient pas contrôle la voiture», a noté le service de presse des douanes.

Une demi-tonne de fromage s’en est retournée en Pologne. En ce qui concerne le fraudeur, des poursuites administratives ont été engagées à son encontre, pour «non-déclaration de produit» et «non-respect des interdictions et des limites».

Comme ce n’est pas le premier ni le dernier cas de contrebande de nourriture, la chambre civique de Russie a proposé d’introduire une peine de prison pour l’importation illégale de produits sanctionnés afin de limiter la vente des produits interdits dans le pays, a annoncé le journal Izvestia.

L’interdiction sur les importations de certains produits alimentaires en provenance de l’Union européenne, des Etats-Unis, du Canada, de l’Australie et de la Norvège a été introduite par la Russie en août 2014 et prolongée pour un an en 2015 en réponse aux sanctions occidentales en relation avec la crise en Ukraine.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales