Interrogé sur la course à l'armement, Vladimir Poutine répond par une plaisanterie (VIDEO)

Interrogé sur la course à l'armement, Vladimir Poutine répond par une plaisanterie (VIDEO) Source: Sputnik
Vladimir Poutine lors de sa conférence de presse annuelle le 14 décembre

Alors que les tensions entre Washington et Moscou se ravivent, Vladimir Poutine a été interrogé par un journaliste sur le respect des traités d'armement. Le président russe a répondu par un trait d'humour noir éloquent.

A l'occasion de sa conférence de presse annuelle, Vladimir Poutine a été interrogé au sujet de la course à l'armement et de la position dans la Russie sur ce sujet. Le président russe a choisi d'illustrer son propos de manière humoristique en racontant une plaisanterie.

«Je vais vous raconter une blague, une blague assez récente», a annoncé le président russe : 

Un officier demande à son fils : "Il y avait un couteau ici... Où est-il ?" Son fils lui répond alors : "Ne t’énerve pas : je l’ai troqué contre une montre chez le voisin". Son père lui demande alors à voir la montre. "Oui, c’est une belle montre, mais si demain des bandits viennent chez nous et qu’ils nous tuent moi, ta mère, tes frères, et qu’ils violent ta sœur... Qu’est-ce que tu leur diras ? Bonjour, il est midi et demi à l’heure de Moscou ?" 

«Nos dépenses militaires sont chiffrées à près de 46 milliards de dollars, alors que les États-Unis prévoient de dépenser pour les mêmes fins en 2018 près de 700 milliards de dollars», a souligné le président des Etats-Unis.

«Nous avons réussi à garantir notre sécurité sans nous engager dans une course aux armements», a-t-il ajouté devant les nombreux journalistes venus assister à la dernière conférence de presse de son mandat. «Concernant les dépenses militaires russes, elles sont équilibrées de façon à assurer la sécurité du pays et à ne pas porter préjudice à l'économie du pays», a-t-il ajouté.

Lire aussi : Conférence de presse annuelle de Vladimir Poutine (EN CONTINU)

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.