Défaite des Républicains en Alabama : la majorité de Trump au Sénat n'est plus que d'un siège

- Avec AFP

Défaite des Républicains en Alabama : la majorité de Trump au Sénat n'est plus que d'un siège© Saul Loeb Source: AFP
Le président américain Donald Trump n'a plus qu'une courte majorité au Sénat

Dans l'Etat pourtant très conservateur d'Alabama, une défaite du candidat républicain à l'élection sénatoriale vient mettre en difficulté Donald Trump. Celui-ci avait appelé les électeurs à la «loyauté» pour pouvoir poursuivre ses réformes.

Le président américain Donald Trump a essuyé une défaite politique majeure le 12 décembre dans l'Etat de l'Alabama, où le candidat qu'il soutenait a été battu par un démocrate – un exploit dans ce bastion conservateur.

Le démocrate Doug Jones a battu l'ancien magistrat ultra-conservateur Roy Moore à l'issue d'une virulente campagne qui a captivé l'Amérique et va priver le parti au pouvoir d'un précieux siège à la chambre haute du Congrès.

Selon des résultats portant sur la totalité des bureaux de vote, Doug Jones a obtenu 49,9% des voix, contre 48,4% pour Roy Moore. 

«Le cœur de cette élection s'est jouée sur la dignité et le respect», a déclaré le vainqueur, un ancien procureur fédéral de 63 ans qui s'était fait connaître en faisant condamner des membres du Ku Klux Klan qui avait incendié une église noire dans les années 1960, tuant quatre fillettes. «L'Alabamaétait à la croisée des chemins : ce soir, vous avez emprunté le bon chemin», a-t-il lancé devant ses supporteurs à Birmingham. 

Le revers est très personnel pour le président des Etats-Unis, qui avait appelé ses partisans à la «loyauté» au nom de la poursuite de son programme de réformes

Mais c'est d'un tweet magnanime qu'il a pris acte du résultat : «Félicitations à Doug Jones pour cette victoire âprement disputée, mais une victoire est une victoire», a écrit Donald Trump. «Les habitants de l'Alabama sont formidables, et les républicains auront une nouvelle chance de gagner ce siège très bientôt», a-t-il ajouté, le mandat de l'élu courant jusqu'en 2020.

Dans cette première réaction, le président n'a toutefois pas eu un mot pour son candidat, dont la campagne a été dominée par des allégations d'agression sexuelle sur deux mineures il y a plusieurs décennies.

Lire aussi : Trump veut établir une base sur la Lune en prévision d'une mission «vers Mars et d'autres mondes»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.