HRW : L'attitude des soldats israéliens envers les enfants palestiniens est intolérable

Des soldats israéliens interpellent un garçon palestinien Source: Reuters
Des soldats israéliens interpellent un garçon palestinien

L’ONG Human Rights Watch confirme la culpabilité des forces israéliennes de sécurité d’avoir étouffé, battu, menacé et abusé des enfants palestiniens au cours de leur arrestation ou interrogatoire.

L’organisation a interviewé plusieurs enfants âgés de 11 à 15 ans venant de différents quartiers de Jérusalem-Est. Eux et leurs parents ont rendu compte des abus commis au cours d’arrestations et d’enquêtes, causant souffrance, peur et anxiété aux enfants détenus.

«Un policier m’a saisi par mon blouson et m’a soulevé du sol, j’étais en train d’étouffer», a confié Mohammed Khatib, âgé de 12 ans, arrêté par la police lorsqu’il attendait le bus près de son école située dans la vieille ville de Jérusalem. La police a expliqué à son père, qui n’a pas été autorisé à être présent au cours de l’interrogatoire, qu’elle cherchait un suspect qui lançait des pierres, vêtu d’un t-shirt bleu, la couleur de l’uniforme de son fils.

«Ils ont mis un chiffon noir sur ma tête, ils m’ont donné un coup sur le tibia, après quoi, ma jambe a changé de couleur. J’étais gelé», a expliqué Rashid, 11 ans, aux représentants de l’ONG qui ont aussi pris connaissance des photos prises après sa détention.

D’après Sarah Leah Whitson, la directrice de HRW pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord, «L'attitude des soldats israéliens envers les enfants palestiniens se trouve aux antipodes de leurs prétentions à respecter les droits de l'enfant. En tant que principal sponsor militaire d’Israël, les Etats-Unis doivent exercer une forte pression pour mettre un terme à ces pratiques».

Israël, à son tour, se défend en affirmant que toutes les procédures répondent aux exigences et aux normes de l’application de la loi criminelle.

La chaîne RT a contacté la représentante de Human Rights Watch Sarah Saadoun, qui soutient que ces pratiques constituent une violation non seulement du droit international mais aussi du droit israélien.

«J’ai vu une vidéo et plusieurs photos qui ont confirmé les récits des enfants avec qui nous avons parlé mais Israël dit que tous les procédures respectent la loi israélienne, a confié la représentante de l’ONG.

Sarah Saadoun a aussi expliqué de quel type de violations il s’agissait. «Dans beaucoup de cas, les forces israéliennes ont recouru à la force de façon non nécessaire et disproportionnée. Parfois, les enfants ont aussi été battus avant d’être interrogés, on leur a refusé le droit à la présence d’un parent lors des interrogatoires».

 

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales