Pour le Kremlin, les sanctions américaines visent à monter le monde des affaires contre Poutine

Pour le Kremlin, les sanctions américaines visent à monter le monde des affaires contre Poutine© Mikhaïl Klimentiev Source: Sputnik
Vladimir Poutine entouré de représentants du monde russe des affaires (photo d'archive)

Le porte-parole du Kremlin ne veut pas croire à une coïncidence fortuite entre l’élection présidentielle russe qui aura lieu en 2018 et l'agenda des sanctions américaines contre la Russie.

Les Etats-Unis utilisent-ils les sanctions économiques pour essayer de monter les élites du monde des affaires contre le gouvernement russe ? «Nous sommes certains que c'est le cas» : telle est la réponse faite par Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin, à un une question qui lui était posée le 30 novembre.

A la question : «Est-ce que vous croyez que ces efforts des Etats-Unis soient prévus pour coïncider avec l’élection présidentielle en Russie ?», Dmitri Peskov a répondu qu'il en était certain.

Le même jour, l'agence Reuters publiait un reportage témoignant de l'agacement des élites commerciales russes et relayant les inquiétudes de celles-ci quant à de nouvelles sanctions des Etats-Unis contre la Russie. Plusieurs grands groupes commerciaux craindraient en effet d'être directement affectés par de nouvelles mesures contre Moscou.

Commentant ces informations, Dmitri Peskov a affirmé que le Kremlin n’était «pas au courant» d’un quelconque mécontentement de la part des cercles commerciaux. «Si [ce mécontentement] a été exprimé quelque part, nous sommes évidemment toujours prêts à des discussions avec ces acteurs économiques», a déclaré le porte-parole.

En août 2017, le président américain Donald Trump a signé un nouvel ensemble de sanctions contre la Russie, mais aussi contre l’Iran et la Corée du Nord, tout en notant que cette mesure était «foncièrement mauvaise» et accusant le Congrès de faire pression sur lui pour obtenir la signature du document. Dmitri Medvedev avait alors critiqué cette décision, la qualifiant de «véritable déclaration de guerre économique», ajoutant qu’elle aurait des conséquences sur les relations russo-américaines pour longtemps.

Lire aussi : Berlin appelle à des contremesures face aux sanctions américaines contre Moscou, jugées illégales

Le premier tour de l'élection présidentielle en Russie est prévu pour le 18 mars 2018. La campagne électorale ne commence officiellement qu’en décembre et l’enregistrement des candidats n’est pas encore ouvert, mais certaines personnalités politiques ont d'ores et déjà annoncé leur intention d’y participer. Vladimir Poutine, s'il entretient encore le suspense, devrait toutefois briguer sa propre succession selon plusieurs observateurs.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»