Allemagne : un maire pro-migrants attaqué au couteau par un administré furieux... et alcoolisé

Allemagne  : un maire pro-migrants attaqué au couteau par un administré furieux... et alcoolisé
Andreas Hollstein, blessé au cou, photo ©Global Look Press

Le maire d'une ville de l'Ouest de l'Allemagne a été attaqué au couteau dans un restaurant à kebabs. Les autorités suivent la piste d'une motivation politique. En 2015, le même maire prônait une politique d'accueil généreuse des migrants.

Andreas Hollstein, maire de la ville d'Altena dans l'Ouest de l'Allemagne, a été victime d'une agression au couteau le 27 novembre 2017 dans la soirée, peut-être pour des motifs politiques. D'après le site d'information du quotidien Wolfsburger Allgemeine Zeitung (WAZ), un homme de 56 ans a attaqué l'édile avec un couteau de 30 centimètres dans un restaurant à kebabs, lui infligeant une blessure au cou de 15 centimètres.

L'agresseur, un allemand âgé de 56 ans, aurait lancé : «Etes-vous le maire ?», afin de s'assurer de l'identité de sa cible avant de passer à l'acte. Visiblement sous l'emprise de l'alcool, l'homme serait connu pour être un critique virulent de la politique d'accueil de migrants de la ville d'Altena et de son maire. «Les autorités enquêtent en partant de la présomption qu'il y a une motivation politique à l'agression», a confirmé le ministre-président du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, cité par Deutsche Welle.

Angela Merkel «horrifiée»

La chancelière allemande Angela Merkel, critiquée par l'opposition pour sa politique de la porte ouverte aux migrants en 2014 et en 2015 a apporté son soutien au maire, dont les jours ne sont plus en danger. «Je suis horrifiée par cette attaque au couteau», a-t-elle fait savoir, par la voix d'un porte-parole.

En 2015, Andreas Hollstein avait décidé d'accepter quelque 100 réfugiés en plus des 250 imposés par quota dans la ville d'Altena. «Nous essayons de créer une situation gagnant-gagnant», s'était alors félicité le maire, cité par la WAZ, au plus fort des la crise migratoire que connaît l'Europe depuis plusieurs années.

Lire aussi : Selon l’OCDE, les immigrés qui viennent en France pour travailler sont minoritaires

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.