Des images de propagande de Daesh font planer une menace terroriste sur l'Europe pour l'hiver

Des images de propagande de Daesh font planer une menace terroriste sur l'Europe pour l'hiver© Jacky Naegelen Source: Reuters
Un marché de Noël à Paris, près de Notre-Dame (décembre 2016)

Un père Noël agenouillé, les poings liés, un couteau ensanglanté brandi sur un marché face à la tour Eiffel... Daesh a diffusé plusieurs images particulièrement sordides menaçant directement la France et le Royaume-Uni d'une attaque pour Noël.

Des images circulant ces derniers jours sur les réseaux sociaux et les services de messageries ont attiré l’attention de plusieurs médias. Selon au moins deux images sur lesquelles sont visibles les symboles de Daesh, le groupe terroriste pourrait projeter des attaques sur des villes européennes, notamment en France et au Royaume-Uni.

Une image particulièrement sordide, relayée par les médias britanniques, montre un marché de Noël, à l'arrière plan duquel se profile la tour Eiffel. Au premier plan, une main tenant un couteau ensanglanté. «Bientôt dans vos fêtes», lit-on sur l’image, en français, anglais et allemand.

Un autre visuel, qui a particulièrement effrayé la presse britannique, montre ce qui semble être Regent Street, rue animée du centre de Londres, ornée de décorations de Noël. Un homme cagoulé se tient derrière un père Noël agenouillé, les mains liées.

Les deux images ont été révélées par le quotidien Epoch Times, qui les a obtenues en exclusivité d’une société de renseignement spécialisé sur le darknet, BlackOps Cyber. Loin d'être les premières du genre, elles font suite à d'autres publications similaires ciblant notamment le Vatican ou plusieurs personnalités sportives.

En octobre dernier, peu de temps avant la fête d'Halloween, une autre image avait circulé sur les réseaux sociaux. Elle contenait une menace rédigée en français, avec, en fond, une vue de Paris. Néanmoins, aucun attentat n'a été perpétré dans la capitale française le 31 octobre.

Lire aussi : L'assaillant de New York avait été interrogé pour terrorisme en 2015 par des agents fédéraux

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.