Quand le Pentagone appelle Donald Trump à quitter son poste… par accident

Quand le Pentagone appelle Donald Trump à quitter son poste… par accident© Jason Reed Source: Reuters
Une vue aérienne du Pentagone

Le compte Twitter officiel de la Défense américaine a relayé un message qui appelait le président américain à démissionner. Le post a rapidement été supprimé, le service de presse du Pentagone assurant qu’il s’agissait d’une erreur.

Un tweet bizarre est apparu, dans la soirée du 16 novembre, sur le fil Twitter du compte officiel du Département américain de la Défense. Un message, posté initialement par un certain «ProudResister» («Résistant fier») qui disait : «La solution est simple. Ray Moore : quitte la campagne électorale. Al Franken : quitte le Congrès. Donald Trump : démissionne de la présidence. Parti républicain : arrêtez de faire du harcèlement sexuel une question de parti. C’est un crime comme votre hypocrisie.» Le tweet faisait référence au sénateur démocrate Al Franken et au candidat au Sénat de l’Etat d’Alabama Roy Moore, récemment accusés de violences sexuelles.

Le tweet n’est pas resté longtemps sur le compte du Pentagone et a rapidement été supprimé. Selon la porte-parole de la Défense américaine Dana White, il s’agissait d’une erreur.

«Une personne autorisée à gérer le compte officiel du Département de la Défense a retweeté par erreur un contenu qui ne reflète pas la position du Pentagone. Elle a pris conscience de cette erreur et l’a rapidement supprimée», a fait savoir Dana White, toujours sur Twitter.

Lire aussi : La coalition menée par les Etats-Unis a tué par erreur 18 combattants alliés en Syrie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.