Moscou : 263 personnes arrêtées pour avoir soutenu un groupe extrémiste qui planifiait un incendie

Moscou : 263 personnes arrêtées pour avoir soutenu un groupe extrémiste qui planifiait un incendie© Tatyana Makeyeva Source: Reuters
Un homme arrêté le 5 novembre à Moscou

Venues manifester contre Vladimir Poutine à l'appel du mouvement Artpodgotovka – considéré comme un groupe extrémiste et dont les activités ont été interdites en Russie – 263 personnes ont été arrêtées pour trouble à l'ordre public à Moscou.

263 personnes ont été arrêtées le 5 novembre dans le centre de Moscou pour trouble à l'ordre public, selon un communiqué diffusé par la police de la ville. Elles avaient répondu à l'appel à manifester contre Vladimir Poutine lancé par Viatcheslav Maltsev, un opposant radical qui se décrit comme un «nationaliste russe». Cette manifestation n'avait pas été autorisée par les autorités.

Auteur: RT France

Ancien candidat aux élections législatives en 2016, animateur d'une chaîne politique sur YouTube et leader du mouvement Artpodgotovka (un terme militaire désignant une offensive d'artillerie), Viatcheslav Maltsev avait appelé sur son site internet à une «révolution du peuple» via des rassemblements à travers tout le pays pour renverser le président russe.

Il a expliqué avoir posté son message depuis la France où il dit s'être réfugié après qu'un tribunal de Moscou a émis contre lui un mandat d'arrestation pour appel à des activités extrémistes.

Selon l'agence de presse TASS, nombre de personnes arrêtées étaient en possession de couteaux, de coups-de-poing américains et d'armes pouvant tirer des balles en caoutchouc.

La manifestation ne s'est pas traduite par un grand succès populaire, rassemblant une poignée de personnes à Moscou et dans quelques grandes villes comme Saint-Petersbourg.

Artpodgotovka est considéré depuis fin octobre comme un groupe extrémiste par les autorités russes, et ses activités ont été interdites dans le pays. Selon les services de renseignement russes (FSB), Artpodgotovka a été créé dans le but de mener «une révolution au sein de la Russie».

Le 3 novembre, le FSB avait annoncé avoir «mis un terme aux activités illégales d'une cellule secrète d'Artpodgotovka dans la région de Moscou». Le FSB a rapporté que les membres de cette cellule avaient «planifié des actes extrémistes de grande envergure pour les 4 et 5 novembre, en prévoyant de mettre le feu à des bâtiments administratifs et d'attaquer des policiers pour provoquer des émeutes».

Lire aussi : Des partisans de l’opposant Alexeï Navalny participent à un rassemblement non autorisé à Moscou

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.