«Nous sommes contre la guerre !» Des milliers de Sud-Coréens manifestent contre la visite de Trump

- Avec AFP

«Nous sommes contre la guerre !» Des milliers de Sud-Coréens manifestent contre la visite de Trump© Ed JONES Source: AFP
Des Sud-Coréens manifestant le 5 novembre à Séoul contre la venue de Donald Trump.

A Séoul, plusieurs milliers de personnes ont battu le pavé pour protester contre la venue en Corée du Sud, les 7 et 8 novembre, du président américain. Ils lui reprochent d'aggraver les risques de guerre avec la Corée du Nord.

Des milliers de Sud-Coréens ont manifesté le 5 novembre à Séoul pour réclamer la paix et protester contre la visite imminente du président américain Donald Trump, qui entame une tournée marathon en Asie dans un contexte de tensions autour des ambitions militaires de Pyongyang.

«Nous sommes contre la guerre ! Il faut négocier la paix!», scandaient les manifestants qui défilaient dans le centre de la capitale sud-coréenne.  Nombre d'entre eux accusaient Donald Trump d'aggraver les risques de conflit, au même titre que Kim Jong-un.

«Nous sommes contre la guerre !» Des milliers de Sud-Coréens manifestent contre la visite de Trump© Ed JONES Source: AFP
Manifestants pour la paix et contre la venue de Donald Trump en Corée du Sud, le 5 novembre à Séoul.

J'ai peur que mon fils ne soit l'un des premiers à affronter les balles et à mourir si la guerre éclate

«Trump et Kim [...] se servent de la crise militaire actuelle pour servir leurs propres intérêts politiques, pendant que nous les Sud-Coréens, sommes en train de trembler de peur», a déclaré une manifestante, illustrant l'état d'esprit des manifestants. «Nous sommes inquiets des conséquences de la rhétorique hostile de Trump, qui semble inciter à la guerre», a-t-elle ajouté.

Une mère, dont le fils effectue ses deux années de service militaire obligatoire, a accusé le président américain de mettre sa vie en danger. «Mon cœur bat plus fort à chaque mot de Trump sur la Corée du Nord», a-t-elle dit, avant d'ajouter : «J'ai peur que mon fils ne soit l'un des premiers à affronter les balles et à mourir si la guerre éclate».

Les organisateurs de la mobilisation ont estimé le nombre de participants à environ 5 000.

Parallèlement, des militants conservateurs ont organisé un rassemblement dans la capitale pour souhaiter la bienvenue au locataire de la Maison Blanche et réclamer le déploiement d'armes nucléaires tactiques américaines en Corée du Sud. Leur nombre n'a pas encore été évalué. 

Tournée asiatique de Donald Trump, Pyongyang en ligne de mire

Le président américain est attendu les 7 et 8 novembre en Corée du Sud, où il rencontrera le président Moon Jae-in et se rendra sur une base militaire américaine. Tous les regards seront rivés sur le message qu'il adressera à la Corée du Nord et à son dirigeant Kim Jong-un.

Les tensions entre Washhington et Pyongyang ont atteint des sommets depuis le sixième essai nucléaire mené début septembre par la Corée du Nord. Cette dernière a également multiplié les tirs de missiles, affirmant être capable de porter le feu nucléaire sur le continent américain.

La Corée du Sud est pour sa part un allié clé des Etats-Unis, qui y stationnent 28 500 soldats. Mais les opposants sud-coréens voient en Donald Trump un va-t-en-guerre.

Lire aussi : La Corée du Nord évoque le risque d'une «guerre nucléaire» face aux menaces des Etats-Unis

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»