De chauffeur Uber à terroriste de Daesh, qui était l'auteur de l'attentat de New York ?

De chauffeur Uber à terroriste de Daesh, qui était l'auteur de l'attentat de New York ?© Capture d'écran ABC News
Le suspect de l'attaque de New York du 31 octobre

L'identité du chauffeur de la camionnette qui foncé dans la foule à New York, faisant huit victimes, se précise, alors que les enquêteurs se penchent sur la piste djihadiste. Un message en arabe a été retrouvé près du véhicule.

Le 1er novembre, au lendemain d'une attaque au véhicule-bélier qui a tué au moins huit personnes et fait plus d'une dizaine de blessés à Manhattan, des sources proches du dossier citées par l'AFP ont fait savoir que l'assaillant avait laissé un message manuscrit, rédigé en arabe, dans lequel il prêtait allégeance au groupe terroriste Daesh.

La note a été retrouvée près du véhicule du suspect, identifié comme étant un dénommé Sayfullo Saipov, selon deux responsables des forces de l'ordre qui se confiaient sous couvert d'anonymat au New York Times.

Un drapeau de Daesh aurait également été retrouvé dans la camionnette de ce chauffeur de nationalité ouzbèke âgé de 29 ans, selon les sources, anonymes, du New York Post.

De chauffeur Uber à terroriste de Daesh

Le gouverneur de New York Andrew Cuomo a fait savoir, le 1er novembre, que Sayfullo Saipov s'était radicalisé aux Etats-Unis. «[Sayfullo Saipov] est un lâche perverti, il était lié à l'EI et s'est radicalisé [aux Etats-Unis]», a lancé le gouverneur sur la chaîne CNN.

«C'est après qu'il est arrivé aux Etats-Unis qu'il a commencé à s'informer sur l'EI et l'islamisme radical», a-t-il précisé, ajoutant qu'il n'y avait pour l'heure aucun signe qu'il s'agisse de l'acte d'un loup solitaire. Connu des services de police pour des faits mineurs «la police de l'Etat de New York l'a même aidé une fois à sortir d'un fossé», toujours selon Andrew Cuomo.

La veille, le média NBC Washington précisait que l'individu aurait reçu une carte verte pour s'installer aux Etats-Unis en 2010. Il résidait dans la ville de Tampa, en Floride. 

Selon le New York Times, Sayfullo Saipov aurait exercé la profession de chauffeur pour Uber. Un représentant de la société de VTC a d'ailleurs confirmé au quotidien que le futur terroriste avait passé avec succès les tests pour accéder à l'emploi de chauffeur.

Lorsqu'il est sorti de son véhicule, l'homme aurait crié «Allah Akbar» d'après des sources policières et des témoins. Ce qui a motivé le jugement des autorités qui ont évoqué un «acte terroriste lâche», selon les mots du maire de la ville, Bill de Blasio. Armé d'un lanceur de paintball et d'un pistolet à plomb, il a été neutralisé par les forces de l'ordre qui ont ouvert le feu, le blessant à l'abdomen.

Lire aussi : Premières images de l'attentat de New York qui a fait au moins huit morts (VIDEOS CHOC)

Réagissant à l'attaque, Donald Trump a mentionné le groupe terroriste dans un de ses tweets, quelques heures après l’attentat. «Nous ne devons pas permettre à Daesh de revenir, ou de pénétrer notre pays après l’avoir vaincu au Moyen-Orient et ailleurs. C’est assez !», a ainsi tweeté le président américain.

Le général américain en retraite Paul Vallely, interrogé par RT, a souligné que la mosquée de la ville de Tampa, où résidait le suspect, était connue pour des «activités de recrutement» de djihadistes, accréditant encore la thèse d'une radicalisation à l'intérieur des Etats-Unis.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.