Après Ksenia Sobtchak, une nouvelle femme se présente à l'élection présidentielle russe

Après Ksenia Sobtchak, une nouvelle femme se présente à l'élection présidentielle russe Source: www.globallookpress.com
Journaliste et militante de la cause féministe Katia Gordon

Concurrence inattendue pour Ksenia Sobtchak : une autre femme entre dans la course à la présidence. Katia Gordon, journaliste, chanteuse et militante pour les droits des femmes, veut représenter les intérêts «piétinés» de ces dernières.

«Je m’appelle Ekaterina Gordon, j’ai 37 ans et j’ai décidé de faire valoir mon droit et de me présenter au poste de présidente de la Fédération de Russie» : la première phrase de la vidéo annonçant l’ambition présidentielle de la journaliste russe reprend quasiment mot pour mot la formulation choisie par Ksenia Sobtchak. Amie-ennemie de la jet-setteuse qui s’est récemment lancée en politique, Katia Gordon semble provoquer Ksenia Sobtchak dès les premières secondes de son annonce.  

Et cela semble se vérifier par la suite : la journaliste raconte qu’elle n’est pas une candidate glamour mais issue d’une famille simple. Et de rajouter : «Je serai probablement la seule candidate à la présidentielle à ne pas être manipulée par l’Administration du président», ironise-t-elle, jouant sur la théorie reliant Ksenia Sobtchak, connaissance de Vladimir Poutine de longue date, au pouvoir russe. Elle se montre également critique envers l’opposition, qui souhaiterait selon elle «se faire de l’argent sur le dos des Russes».

«Nous sommes un pays de mères célibataires»

Dirigeante d’un cabinet juridique qui s’occupe de la défense des intérêts des femmes et enfants, elle a décidé d'en faire le pierre angulaire de sa campagne. «Nous sommes un pays de mères célibataires dont tout le monde se fiche», lance Katia Gordon, elle-même mère de deux enfants, annonçant vouloir devenir «une voix pour toutes les femmes dont les droits sont piétinés».

Katia Gordon, 37 ans, est entrée sur le devant de la scène médiatique russe après son mariage avec le présentateur, polémiste et journaliste sulfureux Alexandre Gordon. Après six années de mariage, la désormais candidate s’est remariée à l'avocat Sergueï Jorine, mais l’a par la suite quitté sur fond de violences conjugales.

Devenue amie de Ksenia Sobtchak, rencontrée pendant les années 2000, Katia Gordon a surtout fait parler d’elle après une querelle avec celle-ci sur les ondes de radio Mayak, alors qu'elle l'interviewait en direct. Un échange de piques avait alors rapidement viré en insultes. Katia Gordon avait été ensuite forcée de quitter son poste à la radio.

A part ses activités de journaliste et de juriste, Katia Gordon est également chanteuse et auteur-compositeur. Elle a reçu des prix pour ses chansons interprétées par Ani Lorak, représentante de l'Ukraine à l’Eurovision en 2008, et a elle-même sorti quelques singles.

Le premier tour de l'élection présidentielle en Russie est prévu pour le 18 mars 2018. La campagne électorale ne commence officiellement qu’en décembre et l’enregistrement des candidats n’est pas encore ouvert, mais certaines personnalités politiques ont d'ores et déjà annoncé leur intention d’y participer. A part Ksenia Sobtchak, on dénombre le leader du Parti libéral-démocratique russe Vladimir Jirinovski, le dirigeant du parti Iabloko Grigori Iavlinski et l’opposant Alexeï Navalny, bien que la loi russe lui interdise d'y prendre part à cause d'une précédente condamnation.

Selon un récent sondage effectué par le Centre d'étude de l'opinion publique de Russie (VTsIOM) à la mi-septembre, 54% des personnes interrogées n'ont pas de préférence concernant le sexe de leur futur président. Cependant, 38% des Russes se sont tout de même prononcés pour un président homme, contre 5% pour une femme.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.