Pitbull vs sanglier : le spectacle indonésien qui choque les défenseurs des animaux (IMAGES)

Pitbull vs sanglier : le spectacle indonésien qui choque les défenseurs des animaux (IMAGES)
Combat de chien et de sanglier en Indonésie, photo ©Reuters/Beawiharta Beawiharta

Afin d'entraîner leurs chiens pour la chasse, des habitants de l'île de Java organisent des combats avec des sangliers. Une association a obtenu une première interdiction de ce type d'événement au Java oriental.

Une tradition ayant cours à Java scandalise les défenseurs des droits des animaux. Depuis plusieurs décennies, les fermiers de cette province de l'Indonésie organisent des combats entre chiens et sangliers. Un combat qui ressemble, à une mise à mort.

Les chiens, dont des Pitbulls, sont en effet dressés à la chasse aux sangliers. Le site des Observateurs de France 24, qui se range du côté des détracteurs d'une telle pratique rapporte que, selon les participants, l'événement vise à aiguiser les compétences des chiens dans la chasse aux sangliers.

Capture d'écran d'une vidéo de l'association Scorpion Wildlife/Facebook

L'affrontement se déroule dans une arène de 15 à 30 mètres de diamètre. Si le sanglier survit à l'attaque d'un premier chien, il devra en affronter un autre, et ce jusqu'à ce que mort s'ensuive.

Capture d'écran ©Scorpion Wildlife/Facebook

Les propriétaires de chiens, qui paient un ticket d'entrée, peuvent espérer gagner un prix de 2 000 dollars.

Sur Facebook, l'ONG Scorpion Wildlife, qui comme son nom anglais ne l'indique pas est basée en Indonésie, s'est félicitée ce 25 octobre d'une première victoire : l'interdiction de ces combats dans la localité de Pacet, dans le Java oriental.

D'après le quotidien britannique The Independent, les amateurs de ces combats plutôt populaires font valoir l'importance de ce type de chasse comme tradition. Celle-ci serait apparue dans les années 1960 alors que le nombre de sangliers détruisant les cultures explosait.

Lire aussi : Après une vive polémique, Carrefour retire la viande de chien de ses magasins chinois

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.