15 extrémistes juifs arrêtés pour des menaces contre des couples mixtes en Israël

- Avec AFP

15 extrémistes juifs arrêtés pour des menaces contre des couples mixtes en Israël© MENAHEM KAHANA / AFP
Image d'illustration

Une enquête a été ouverte en Israël, où des membres de l'organisation d'extrême-droite israélienne Lehava, connue pour différents cas d'actes racistes, sont soupçonnés d'avoir menacé des hommes arabes fréquentant des femmes juives.

Quinze extrémistes juifs présumés ont été arrêtés dans la nuit du 21 au 22 octobre dans le cadre d'une enquête contre un groupe qui menaçait des hommes arabes fréquentant des femmes juives, dans le but de décourager la mixité des couples, selon les autorités.

Selon Times of Israel, Benzi Gopstein, un éminent dirigeant du groupe d'extrême-droite Lehava, a été interpellé pour être interrogé mais la police n'a pas confirmé ni infirmé l'information.

La police a en revanche annoncé avoir mené des arrestations et des perquisitions simultanément à Jérusalem, dans le nord et le sud d'Israël ainsi que dans des colonies juives en Cisjordanie occupée.

«Quinze suspects connus de la police comme actifs dans l'organisation Lehava ont été interpellés pour être interrogés pendant la nuit [du 21 au 22 octobre]», peut-on lire dans un communiqué.

Ils sont soupçonnés d'avoir «localisé et menacé des membres de la minorité arabe ayant des relations avec des jeunes femmes juives», selon le texte.

Le porte-parole de la police, Micky Rosenfeld, a déclaré à l'AFP que les suspects étaient interrogés et qu'on ne savait pas encore si des accusations seraient retenues à leur encontre.

Lehava est un mouvement extrémiste qui dit lutter contre la perte de l'identité juive, en particulier à travers le mariage entre Juifs et Arabes. En août 2014, ses activistes avaient manifesté contre un mariage entre un musulman et une juive près de Tel-Aviv en criant des slogans racistes tels que «Morts aux Arabes».

Les Arabes représentent environ 17,5% de la population israélienne.

En avril, six Israéliens, dont deux soldats, ont été arrêtés puis inculpés pour des «actes terroristes et racistes» après de violentes agressions contre des Arabes. La police a assuré qu'ils avaient été influencés par une vidéo de Lehava.

Benzi Gopstein a également été interrogé en 2015 après avoir défendu l'idée d'incendier des églises en Israël, en invoquant un commandement du Moyen-Age contre l'idolâtrie.

Selon le communiqué de la police, ces dernières arrestations sont le résultat d'une enquête secrète ayant «mis au jour des activités organisées et préméditées qui auraient été menées par les suspects, des membres connus de Lehava».

Lire aussi : Israël : la femme d'un élu refuse d'accoucher à côté d'une femme arabe, et elle n'est pas la seule

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.