Un pilote d'Air Berlin s'offre une pirouette pour son dernier vol : une enquête ouverte (VIDEOS)

Un pilote d'Air Berlin s'offre une pirouette pour son dernier vol : une enquête ouverte (VIDEOS)© Flying ED / YouTube
Un A330 s'offre une petite parade d'adieu à l'aéroport de Düsseldorf

La compagnie, en faillite depuis deux mois, vient d'apprendre son rachat par Lufthansa. Un de ses pilotes, effectuant un vol Miami-Düsseldorf a décidé de s'offrir une manœuvre réservée aux situations d'urgence, alors que 200 passagers étaient à bord.

C'était une petite mise en scène destinée à «marquer le coup» : pour son dernier vol sur la ligne Miami-Düsseldorf, un avion de la compagnie Air Berlin, qui a fait faillite en août 2017, s'est offert une manœuvre spectaculaire au-dessus de sa piste d'atterrissage, alors que 200 passagers étaient à son bord. Une enquête a été ouverte par l'Office fédéral allemand de l'aviation civile (OFAAC), pour déterminer si le pilote avait mis en danger la vie de ses passagers.

Une vidéo de cette embardée de dernière minute a été partagée sur les réseaux sociaux.

Selon The Local, la compagnie aérienne ne serait pas inquiète à l'idée que lui soient imposées d'éventuelles sanctions : «Nous soutenons l'OFAAC dans son travail», a annoncé un porte-parole d'Air Berlin, précisant que la manœuvre avait été préparée et autorisée par l'aéroport de Düsseldorf. Ce genre de contournement est normalement réservé aux situations d'urgence dans lesquelles l'atterrissage doit être annulé à la dernière minute.

Le Tagesspiegel rapporte en outre qu'une brigade de pompiers était présente sur le tarmac pour saluer l'appareil après son atterrissage, qui s'est déroulé sans encombres. En guise de cérémonie d'adieu, l'A330 s'est vu copieusement arrosé par des lances à incendie.

Derrière l'apparente festivité de ces adieux, la situation de la compagnie fait figure de catastrophe économique. Mise en faillite en août 2017, elle n'a pu continuer à faire voler ses appareils que grâce à un prêt de l'Etat allemand. Une offre de rachat par Lufthansa a été acceptée début octobre pour 210 millions d'euros. Plus d'un millier d'emplois sont menacés.

Lire aussi : Un vieil avion transformé en garderie pour les enfants en Géorgie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.