A Calais, la police française arrête un douanier anglais en possession d'armes et de drogues

A Calais, la police française arrête un douanier anglais en possession d'armes et de drogues© NCA
Des armes de poing et de la drogue saisis à Calais

La police française a participé à l'arrestation d'un réseau de trafiquants opérant entre le Royaume-Uni et la France. A Calais, l'opération conjointe des services britanniques et français a permis la saisie de cocaïne, d’héroïne et de 11 armes.

Selon un article publié par la BBC le 9 octobre, un officier de la police britannique des frontières, ainsi que 11 autres suspects ont été interpellés par la police française et la police britannique dans la région du Kent dans le cadre d'une enquête pour trafic d'armes et de stupéfiants entre Calais et Douvres. Quatre personnes ont été arrêtées en France et huit en Angleterre.

L'officier britannique et ses trois compères interpellés en France restent en garde à vue à Calais pour le moment, selon la BBC.

Revolvers, silencieux et drogues dures

En procédant à l'arrestation qui avait mobilisé les forces de l'ordre en France et Outre-Manche, les policiers ont saisi 11 armes à feu dont deux revolvers et neuf armes de poing, ainsi que des silencieux. Ils ont également découvert 34 kg de cocaïne et 7 kg d'héroïne.

Selon une déclaration de l'Agence nationale britannique contre le crime (NCA), six individus sont actuellement en garde à vue parmi les huit personnes interpellées en Angleterre.

Ils ont été inculpés pour trafic d'armes et de drogues de classe A et doivent comparaître le 9 octobre devant la cour de Barkingside, dans le Nord-Est de Londres.

Une coopération transnationale efficace contre le trafic

Dave Hucker, chef de l'unité anti-corruption de la NCA cité par la BBC a déclaré : «Cette opération a réuni les forces de l'ordre de chaque côté de la Manche et nous a permis d'empêcher l'importation de nombreuses armes et drogues de classe A vers le Royaume-Uni.»

Cité par le journal britannique The Guardian, Michael Gallagher, le détective surintendant en chef qui dirige l'unité contre le crime organisé au Royaume-Uni s'est pour sa part félicité de la coopération entre son service, la NCA et la police française : «Ce type d'opération montre l'importance de travailler de concert quand il y a une suspicion de trafic criminel fonctionnant en réseau au-delà des frontières nationales.»

Lire aussi : Marseille : deux policiers en tenues traditionnelles islamiques pour arrêter un trafiquant (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.