L'Iran menace d'écraser les USA s'ils qualifient les Gardiens de la révolution de terroristes

L'Iran menace d'écraser les USA s'ils qualifient les Gardiens de la révolution de terroristes Source: Reuters
Défilé du corps des Gardiens de la révolution islamique
Suivez RT France surTelegram

Téhéran a promis une réaction «décisive et écrasante» contre les Etats-Unis s'ils plaçaient les Gardiens de la révolution islamique sur la liste des organisations terroristes, menaçant de traiter l'armée américaine et Daesh de la même manière.

Alors que Washington envisagerait d'édicter de nouvelles sanctions contre l'Iran, et notamment de placer le corps des Gardiens de la révolution islamique (GRI) sur la liste des organisations terroristes, selon une source proche du dossier citée par le Financial Times, Téhéran a assuré qu'une telle action ne resterait pas sans conséquences.

«Nous espérons que les Etats-Unis ne feront pas cette erreur stratégique», a confié le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Bahram Qasemi, le 9 octobre, cité par l'agence de presse iranienne Tasnim. «S'ils la font, la réaction de l'Iran sera ferme, décisive et écrasante», a-t-il menacé, ajoutant que Washington devrait en accepter les conséquences.

Le chef du GRI Mohammad Ali Jafari avait déjà donné le 8 octobre un aperçu des conséquences possibles. Il avait assuré que si le gouvernement américain plaçait le GRI sur la liste des organisations terroristes, le GRI considérerait l'armée américaine de la même manière qu'il considère Daesh partout dans le monde, et particulièrement au Moyen-Orient.

Mohammad Ali Jafari avait en outre expliqué que si ces nouvelles sanctions américaines venaient à être votées, Washington devrait déménager ses bases régionales «au delà des 2 000 kilomètres de portée des missiles iraniens».

Le président américain Donald Trump doit certifier d'ici mi-octobre auprès du Congrès que Téhéran respecte bien ses engagements, censés garantir la nature exclusivement pacifique de son programme nucléaire. Une non certification ouvrirait la voie à la réintroduction de sanctions, pour l'heure levées. Pendant sa campagne et depuis son élection, le président américain a critiqué à maintes reprises l'accord sur le nucléaire signé par le groupe des 5+1 (Chine, France, Russie, Royaume-Uni, Etats-Unis + Allemagne) avec l'Iran en 2015, estimant que c'était le «pire» accord jamais signé par son pays.

Lire aussi : «Le calme avant la tempête» : mais que signifie donc cet oracle de Donald Trump ?

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix