L’OTAN invite la Russie à observer les exercices militaires de l’Alliance

Le général Hans-Lothar Domrose© Ints Kalnins Source: Reuters
Le général Hans-Lothar Domrose

L’OTAN va effectuer ses manœuvres militaires les plus ambitieuses de la décennie, axées sur la lutte contre Daesh. L’Alliance a proposé à la Russie d’y assister, en lui conférant le statut d’observateur.

Lors de ces exercices qui auront lieu au mois d’octobre, le commandement allié a annoncé que des forces seraient déployées en Méditerranée et il a même invité la Russie à venir voir de ses yeux ces manœuvres qualifiées de plus importantes de la décennie, en lui conférant le statut d’observateur.

Les hauts responsables militaires de l’OTAN sont même allés jusqu’à décrire «Commonwealth Trident Juncture-2015» comme l’un des exercices d’entraînement les plus difficiles qui aient jamais existé. Il comprend «une menace artificielle» sur terre, sur mer, ainsi que dans les airs.

«Nous ne pouvons pas choisir entre la menace de l’ouest et du sud, donc, on va s’entraîner pour les deux», a confié à Reuters depuis le commandement militaire de Brunssum (Pays-Bas), le général Hans-Lothar Domrose, qui a organisé ces manœuvres. 

Environ 30 000 soldats de plus de 30 pays y participeront, y compris des nations qui n’appartiennent pas à l’OTAN, comme la Suède et l’Autriche. Ces manœuvres auront lieu en Italie, en Espagne, au Portugal et en Méditerranée entre le 3 octobre et le 6 novembre prochain.

«Une dimension nouvelle sera la distance. Nous allons effectuer des manœuvres sur un grand espace», a affirmé le général Domrose. «Nous allons nous concentrer sur la vitesse et en même temps sur des menaces multiples», a poursuivi le chef du commandement militaire de l’Alliance atlantique.

L’OTAN est en train de développer une force de réaction rapide qui va comprendre quelques milliers de soldats qui pourront être déployés en cas de besoin.

En savoir plus : Les Etats-Unis envoient leurs chars en Europe de l’Est

La dernière fois que l’OTAN a mené des exercices d’une telle ampleur, c’était en 2002, lorsque 15 pays membres de l’alliance et 12 autres pays partenaires avaient participé à des manœuvres en Norvège et en Pologne.

De plus, le commandement de l’Alliance a révélé que des forces navales allaient simuler la gestion d’une crise migratoire en mer Méditerrané, au vu du nombre croissant de migrants qui fuient les conflits en Syrie et en Afrique du Nord.

«S’il y a une crise à proximité d’un de nos navires…nous allons arrêter les exercices et dispenser une aide humanitaire», a souligné le général Domrose avant d’ajouter : «On ne va pas laisser des gens mourir».

L’OTAN se détourne-t-elle de la Russie ?

C’est la première fois que l’OTAN n’a plus la Russie comme objectif et qu’elle se concentre sur la sérieuse menace terroriste posée par l’Etat islamique.

«Nous invitons des observateurs internationaux. [Nous n’avons] pas de secrets, le secret concerne les décisions que je prends, mais à côté de ça, tout est transparent. La Fédération de Russie et tous ceux qui ont exprimé un intérêt seront invités», a indiqué le général Domrose.

Ce dernier a également évoqué l’augmentation de la menace issue de la présence de Daesh en Irak et Syrie qui contraint l’OTAN à se détourner de l’Est pour mieux faire face à l’instabilité générée par les activités du groupe terroriste. Domrose a ajouté que le nouveau type de menaces constitué par Daesh dépassait les frontières géographiques, parce que le groupe utilise les réseaux sociaux comme instrument de propagande et pour inspirer des attaques dans le monde entier.

A la lumière du conflit ukrainien, dont l’Alliance rend Moscou responsable, les relations entre la Russie et l’OTAN se sont nettement détériorées jusqu’à retrouver une intensité qui remonte à celle qui avait cours du temps de la Guerre froide.

Dès le rattachement de la Crimée à la Russie et l’éruption d’un conflit militaire dans l’est de l’Ukraine au printemps dernier, l’OTAN a intensifié sa présence le long de la frontière russe, y compris dans les pays baltes et en Europe de l’Est.

«Agile Spirit 2015» sont les manœuvres militaires les plus récentes entreprises par l’OTAN à proximité de la Russie. Elles ont commencé le 8 juillet en Géorgie et des soldats de six pays y participent.

L’un des exercices récents de l’OTAN a impliqué l’engagement d’au moins 49 navires de 17 pays et de 5 600 soldats sous le commandement des Etats-Unis en mer baltique du 5 au 20 juin dernier.

En savoir plus : L’OTAN conduit des exercices militaires massifs en mer Baltique

Moscou ne cesse de critiquer ce renforcement militaire de l’OTAN dans les pays occidentaux avec lesquels la Russie partage une frontière. «Nous ne menaçons personne et nous cherchons à résoudre toutes les situations de conflit par des moyens politiques, en respectant le droit international et les intérêts des autres nations», avait fait observer le président Vladimir Poutine en juin dernier.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales