Irak : l’armée irakienne fait évacuer Falloujah avant d’attaquer Daesh

Un membre armé des forces de sécurité irakiennes monte la garde près de Falloujah© Alaa Al-Marjani Source: Reuters
Un membre armé des forces de sécurité irakiennes monte la garde près de Falloujah

Lors des dernières vingt-quatre heures, plus de 1 500 familles ont été évacuées de la ville irakienne de Falloujah dans la province d’Anbâr, où des forces gouvernementales ont commencé une opération militaire contre Daesh.

C’est le chef du comité Sécurité et Défense du parlement irakien, Hakim al-Zamili, qui l’a annoncé. Selon lui, «les forces militaires ont créé un corridor de sécurité pour évacuer plus de 1 500 familles qui souhaitent quitter la ville qui est toujours sous le contrôle des terroristes de Daesh». Hakim Al-Zamili a aussi ajouté que la plupart des personnes qui fuyaient la ville se précipitent à Bagdad, la capitale irakienne.

Le député irakien a enfin souligné que «des chars russes T-72 et des avions américains F-16» se trouvaient déjà dans la zone de conflit.

Pour empêcher les forces gouvernementales d’avancer dans le nord de la ville, les combattants de Daesh ont fait sauter le pont qui enjambe l’Euphrate. C’est le deuxième pont que les islamistes font sauter près de Falloujah depuis le début du mois.

Il y a quelques jours les autorités militaires irakiennes avaient annoncé le début de leur offensive contre les positions des islamistes dans la province d’Anbâr. Les villes de Falloujah et de Ramadi, centres administratifs de la province sous le contrôle de Daesh, seront les cibles principales de cette attaque.

L’organisation terroriste Daesh ( Etat islamique) a lancé une opération militaire dans le nord de l’Irak au début de l’année dernière et à l’heure actuelle, Daesh contrôle environ un tiers du territoire irakien et près de 80% de la province d’Anbâr.

En savoir plus: Daesh menace l'Algérie d'une guerre sans fin

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales