Le Venezuela accuse les Etats-Unis de «terrorisme psychologique» après les nouvelles sanctions

Le Venezuela accuse les Etats-Unis de «terrorisme psychologique» après les nouvelles sanctions© Ueslei Marcelino Source: Reuters
Manifestation de soutien à Nicolas Maduro à Caracas en août 2017

Le ministère des Affaires étrangères du Venezuela a réagi à l'annonce de la mise en place de nouvelles sanctions contre Caracas par Washington. Selon lui, les Etats-Unis useraient de méthodes «incompatibles avec le droit international».

Dans un communiqué publié le 25 septembre, le ministère des Affaires étrangères vénézuélien Jorge Azzaeza a accusé les Etats-Unis d'exercer une forme de «terrorisme psychologique» après leur décision d'interdire d'entrée sur le territoire américain certains ressortissants vénézuéliens. Selon le ministre vénézuélien, cette mesure serait «incompatible avec le droit international».

La Corée du Nord, le Venezuela et le Tchad ont en effet été intégrés le 24 septembre à la liste des pays visés par le décret migratoire américain pour des manquements à la sécurité sur leurs voyageurs et un manque de coopération avec Washington. Le nouveau texte interdit ou limite l'entrée aux Etats-Unis des ressortissants étrangers de huit pays au total, avec l'Iran, la Libye, la Syrie, la Somalie et le Yémen. Le Soudan, l'un des six pays musulmans visés par le précédent décret, a été retiré de la liste.

Quelques minutes plus tard, s'exprimant à la tribune de l'Assemblée générale de l'ONU, Jorge Azzaeza a déploré que Donald Trump ait tenu des propos sur la «destruction totale» de la Corée du Nord qui étaient, selon lui, animés par un «esprit dictatorial».

Lire aussi : «Une agression du nouveau Hitler» : le Venezuela et l'Iran fustigent le discours de Trump à l'ONU

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.