Un bombardier nucléaire américain frôle la frontière nord-coréenne

Un bombardier nucléaire américain frôle la frontière nord-coréenne Source: Reuters
Un bombardier Rockwell B-1 Lancer.
Suivez RT France surTelegram

Quelques instants avant la prise de parole du représentant de la Corée du Nord à l'Assemblée générale de l'ONU, un bombardier capable de larguer une charge nucléaire s'est aventuré à une distance historiquement proche de la frontière nord coréenne.

Le 23 septembre, un bombardier supersonic Rockwell B-1B Lancer américain, capable de larguer une bombe nucléaire, escorté par des chasseurs F-15, s’est aventuré «à l'extrémité nord de la Zone démilitarisée» qui sépare les deux Corées, selon un porte-parole du Pentagone. Jamais au XXIe siècle un avion américain ne s'était approché aussi près de la frontière du pays. 

«C'est le point le plus au Nord de la Zone démilitarisée qu'aucun chasseur ou bombardier américain n'ait jamais survolé [...] au XXIe siècle, montrant à quel point nous prenons au sérieux le comportement inconscient [de la Corée du Nord]», a expliqué Dana White, une porte-parole du Pentagone.

Cette manœuvre militaire assumée par les Etats-Unis comme une réponse à l'escalade verbale entre les deux pays, intervient le même jour que la très attendue prise de parole du représentant nord coréen devant l'assemblée générale de l'ONU. Le 22 septembre, Donald Trump avait affirmé sur le réseau social Twitter que le leader de la Corée du Nord, «clairement un fou», allait «être mis à l'épreuve comme jamais». Cette manœuvre militaire sous haute tension sonne donc comme un avertissement envoyé directement à Kim Jong-un.

Lire aussi : «Trump se lance dans une mission suicide» : la Corée du Nord s'exprime devant l'ONU (VIDEO)

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix