«Trump se lance dans une mission suicide» : la Corée du Nord s'exprime devant l'ONU (VIDEO)

«Trump se lance dans une mission suicide» : la Corée du Nord s'exprime devant l'ONU (VIDEO)© JEWEL SAMAD / AFP
Le ministre des Affaires étrangères de Corée du Nord

Le ministre nord-coréen des Affaires étrangères a pris la parole devant l'assemblée générale de l'ONU à New York alors que son pays avait été la cible de Donald Trump, lorsque ce dernier avait prononcé son discours.

Ri Yong Ho, ministre nord-coréen des Affaires étrangères, s'est exprimé ce 23 septembre devant l'assemblée générale de l'ONU à New York.

Le ministre a dénoncé le discours prononcé quatre jours plus tôt par le président américain, Donald Trump. A ses yeux, ce dernier a «entaché l'enceinte sacrée des Nations unies». Le représentant nord-coréen a également qualifié les Etats-Unis de «menace pour la paix et la sécurité» mondiales. «Trump se lance dans une mission suicide», a-t-il ajouté, précisant que «si des vies humaines américaines innocentes sont perdues» dans une éventuelle confrontation militaire entre les deux pays, ce serait «uniquement» de la faute du président américain. Ri Yong Ho n'a par ailleurs pas tari de qualificatifs condescendants à l'égard de Donald Trump, parlant de lui comme d'une «personne dérangée», un «mégalomane», un «gangster» ou un «roi menteur».

«Les Etats-Unis sont le premier pays à avoir produit des armes nucléaires et le seul à y avoir eu recours, massacrant des centaines de milliers de civils innocents», a ajouté Ri Yong Ho devant l'assemblée.

Auteur: RT France

Il a en outre dénoncé l'adoption par l'ONU de sanctions à l'encontre de la Corée du Nord, sanctionnant son test nucléaire du 3 septembre, évoquant «des résolutions injustifiables qui rendent légale l'injustice».

Le ministre des Affaires étrangères nord-coréen a souligné que les armes nucléaires détenues par son pays étaient «dissuasives», précisant qu'il fallait, selon lui, répondre à la force par la force. Faisant état de l'arsenal militaire nord-coréen, le responsable a précisé : «L'objectif est d'empêcher l'invasion américaine.»

L'intervention de Ri Yong Ho devant l'ONU à New York survient alors que le ton ne cesse de monter entre Pyongyang et Washington, chaque pays multipliant les menaces envers l'autre. Lors de son discours devant l'assemblée générale, le 19 septembre, Donald Trump avait menacé de «détruire totalement la Corée du Nord».

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un avait rétorqué qu'il materait «par le feu le gâteux américain mentalement dérangé», accusant son Donald Trump de l'avoir insulté, lui et son pays, «sous les yeux du monde entier».

Lire aussi : Donald Trump traite Kim Jong-un de «fou qui sera mis à l'épreuve comme jamais»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.